Passées À venir

Exposition ondes électromagnétiques : mesure et protections

Comment mesurer le niveau d’exposition aux ondes électromagnétiques de votre logement et s’en protéger ? Êtes-vous à proximité d'antennes-relais ?
Sommaire

Chaque jour, nous sommes exposés à des ondes électromagnétiques dans notre logement. WIFI, télévision, téléphones portables… Les sources de champs électromagnétiques sont diverses et nous entourent. Les mesurer permet d’entrevoir des solutions pour protéger au mieux votre santé. Découvrez les démarches à effectuer et les mesures de protection contre l’exposition des ondes électromagnétiques.

Exposition ondes électromagnétiques : mesure et protections



Pourquoi protéger son logement des ondes électromagnétiques ?

Les champs électriques et les champs magnétiques qui émanent des différents appareils d’un logement ont des effets néfastes sur la santé sur le long terme. C’est ce qu’on appelle la pollution électromagnétique.

L’exposition quotidienne peut conduire, par exemple, au développement de maux de tête à répétition, des difficultés à s’endormir ou des problèmes de concentration. Selon leur degré d’intensité, cela peut même entraîner de lourds problèmes de santé, comme de potentiels cancers. Plus leur fréquence est élevée, plus elle absorbée profondément par les tissus et va ainsi altérer le fonctionnement des cellules.

Il est donc important d’être conscient du niveau des ondes électromagnétiques de votre logement pour les réduire au mieux.

Obtenir la mesure de l’exposition aux ondes électromagnétiques

Qui peut en faire la demande ?

Chaque personne, propriétaire ou locataire, est en droit de demander la mesure de l’exposition aux ondes électromagnétiques de son logement. Et ce, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire. Celle-ci s’effectue auprès de l’ANFR (l’Agence nationale des fréquences) en charge de réaliser ces mesures et de contrôler la conformité des équipements radioélectriques du marché.

Cette démarche est entièrement gratuite et limitée à une visite par an par logement.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Demande auprès de l'ANFR

Si vous souhaitez connaître l’exposition de votre habitation aux ondes électromagnétiques, il est nécessaire de remplir le formulaire cerfa 15003 02 à destination de l’ANFR.

Celui-ci requiert certaines informations comme vos informations de contact, l’adresse du logement à analyser et enfin l’objectif de cette mesure. Celui-ci peut être triple, vous pouvez en effet demander :

  • le niveau global d’exposition
  • le détail de l’exposition
  • le niveau d’exposition d’un objet spécifique, par exemple le compteur Linky.

Pour qu’il soit recevable, le formulaire doit être contresigné par un organisme habilité. Cela peut être la mairie, l’Agence régionale de santé (ARS) ou une association agréée. Une fois la signature obtenue, il vous suffit de l’envoyer à l’ANFR. À sa réception, l’Agence nationale des fréquences mandate un laboratoire indépendant accrédité qui réalise les mesures à votre domicile.

Conclusion du rapport

Après avoir effectué le relevé d’exposition aux ondes électromagnétiques, l’organisme envoie son rapport à l’ANFR et vous en donne une copie.

Sachez qu’entre le début de votre demande et le rapport, il s’écoule, en général, plusieurs semaines.

De plus, si le rapport révèle une exposition aux ondes électromagnétiques supérieure à 6 volts/mètre, l’ANFR alerte le contributeur responsable. Il s’agit en règle générale de l’opérateur propriétaire de l’antenne. Mais pas d’inquiétude, seulement 1 % des logements contrôlés dépassent ce niveau.

Bon à savoir : il est tout à fait possible de connaître le taux d’exposition aux ondes électromagnétiques autour de chez vous. En effet, Cartoradio référence tous les contrôles effectués à vos alentours. En un simple clic et en indiquant votre adresse sur le site, vous aurez accès à tous les résultats, mais aussi aux stations radioélectriques les plus puissantes proches de chez vous.

Quelles protections contre les ondes électromagnétiques ?

Dès les sources électromagnétiques détectées, il existe plusieurs solutions pour s’en protéger. Pour commencer, il est nécessaire de distinguer les ondes électromagnétiques de basses fréquences et celles de hautes fréquences, aussi appelées hyperfréquences.

Se protéger des ondes basses fréquences

Les rayonnements à basses fréquences émanent de nombreux appareils électriques du quotidien. Par exemple, il s’agit des lignes électriques, des transformateurs, des plaques de cuisson.

Il existe des solutions simples pour réduire l’impact des fréquences de ces appareils électriques ou réseaux de fils électriques sous tension. Tout d’abord, il convient d’éloigner le plus possible ces champs électromagnétiques des espaces de vie et de les mettre hors tension lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Sinon, il est également possible de faire appel à un professionnel en bioélectricité pour assainir l’installation électrique de votre maison ou votre appartement. Celui-ci pourra alors mettre en place des équipements se basant sur le système de cage de Faraday.

Se prémunir face aux ondes hautes fréquences

Les champs électromagnétiques hyperfréquences sont issus des appareils des nouvelles technologies. C’est le cas des antennes-relais, des mobiles 3G, 4G et 5G, de la WIFI et du Bluetooth et des fours micro-ondes.

Afin de diminuer l’exposition, il est nécessaire d’installer des produits anti-rayonnement. Ces derniers ont pour objectif de réfléchir les ondes émises pour limiter la pollution électromagnétique. Ça peut être, par exemple, des peintures anti-ondes, ou des tissus biocompatibles.