Passées À venir

Ouvrir un compte épargne logement (CEL)

S’il est fort probable que vous connaissiez le PEL (plan d’épargne logement), vous êtes peut-être moins au fait des caractéristiques du CEL, qui est une version plus souple du premier.
Sommaire

Quels sont les avantages et les particularités du compte épargne logement ? Comment bénéficier d’un prêt immobilier grâce à son CEL ? Zoom sur ce livret aux multiples atouts.

Ouvrir un compte épargne logement (CEL)



Qu’est-ce qu’un compte épargne logement (CEL) ?

Un CEL ou compte épargne logement est un compte sur livret réglementé, permettant par conséquent de constituer une épargne.

Pourquoi avoir un CEL ?

Le compte épargne logement est souvent utilisé, comme son nom l’indique, pour constituer un apport en vue de l’achat d’un bien immobilier.

Quelles sont les caractéristiques du CEL ?

Comment fonctionne un compte épargne logement ? Le CEL doit être utilisé dans le respect de certaines règles. Celles-ci concernent :

  • le montant du versement d’ouverture : il est de 300 € minimum ;
  • le montant des versements ou retraits après ouverture : supérieurs à 75  ;
  • le montant minimum sur le CEL : vous devez laisser en permanence au minimum 300 €. Dans le cas contraire, votre compte sera alors fermé ;
  • le taux de rémunération : il est fixé en fonction du taux du livret, et plus précisément à 2/3 de ce dernier, arrondi ensuite au quart de point le plus proche. Le taux peut être gonflé par les primes de l’État (50 % des intérêts acquis, dans une limite de 1 144 €), si votre CEL a été ouvert avant 2018. En 2021, le taux de rémunération du CEL est fixé à 0,25 % ;
  • la date de calcul des intérêts : le calcul est effectué chaque 1er et chaque 16 du mois ;
  • la date de versement des intérêts : le 31 décembre ;
  • le plafond : fixé à 15 300 €, hors intérêts ;
  • la fiscalité : une distinction est faite entre les CEL ouverts avant 2018 et ceux ouverts après. Dans le premier cas, les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu, mais font l’objet de prélèvements sociaux. Dans le second cas, les intérêts sont soumis au PFU (prélèvement forfaitaire unique), à un taux de 30 %. Ce taux est lui-même divisé en 17,2 % de prélèvements sociaux et 12,8 % d’impôt sur le revenu ;
  • le nombre de titulaires : une seule personne ;
  • la disponibilité des fonds : elle est libre, tant que vous laissez 300 € minimum sur le compte ;
  • la garantie des fonds : les sommes placées sont garanties par le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR), jusqu’à une limite de 100 000 €, somme prise en compte par titulaire et par établissement.



CEL et PEL : quelles différences ?

À ne pas confondre avec le CEL, le plan d'épargne logement (PEL) se caractérise par :

  • un versement initial inférieur : 225 € minimum ;
  • un plafond supérieur : 61 200 € ;
  • un taux d’intérêt plus important : 1 % ;
  • des versements réguliers obligatoires : au choix 45 € par mois, 135 € par trimestre, 270 € par semestre ;
  • une impossibilité de retrait partiel des fonds ;
  • une imposition identique à celle du CEL.

Le PEL présente par conséquent de sérieux avantages, si vous :

  • désirez épargner davantage ;
  • êtes à l’aise financièrement, au point de pouvoir effectuer des versements réguliers et de ne pas avoir besoin de cette épargne dans l’immédiat.

Le CEL est en revanche idéal pour les épargnants qui aspirent à une grande souplesse. Le compte épargne logement vous permet en effet de pouvoir :

  • accéder à vos fonds quand vous le souhaitez ;
  • retirer le montant désiré sans aucune limite, si ce n’est celle du solde minimum ;
  • verser ce que vous voulez, dès que vous considérez que votre situation financière le permet.

Sachez que le PEL peut à tout moment être transformé en CEL.

Comment ouvrir un compte épargne logement ?

Toute personne physique est autorisée à ouvrir un CEL, quelle que soit sa nationalité.

Il ne peut toutefois y avoir qu’un seul titulaire.

Le titulaire peut posséder à la fois un CEL et un PEL, à condition que les deux produits soient domiciliés dans la même banque.

Le CEL peut être conservé sans aucune limite de durée.

Comment obtenir un prêt grâce à un compte épargne logement ?

Votre compte épargne logement peut vous permettre de financer une partie de :

  • l’achat de votre résidence principale ;
  • l’achat de votre résidence secondaire (pour les CEL ouverts avant mars 2011) ;
  • la prise de parts dans une SCPI (société civile de placement immobilier), uniquement dans une perspective d’habitation ;
  • la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Afin que votre CEL puisse vous permettre d’obtenir votre prêt, il doit :

  • être ouvert depuis au moins 18 mois (sauf exception à 12 mois) ;
  • avoir généré entre 22,50 et 75 € d’intérêts, en fonction du projet à financer : 75 € pour une construction de résidence principale ou l’acquisition d’un logement ancien ; 37 € pour des travaux d’amélioration ou de réparation du logement ; 22,50 € pour des travaux de rénovation énergétique.

Si les conditions sont remplies, vous pouvez alors obtenir un prêt d’un montant inférieur à 23 000 €, souscrit pour une durée de 2 à 15 ans.

Si vous possédez également un PEL et que vous le liez à un prêt immobilier, le montant maximum de votre emprunt est alors fixé à 92 000 €.