Passées À venir

Avantages et inconvénients de la micro-entreprise

Comment créer une micro-entreprise en ligne ? Quels sont les avantages et les limites du micro-entrepreneuriat ?
Sommaire

Que votre activité professionnelle soit de nature commerciale, artisanale ou libérale ; que vous soyez employé, salarié, étudiant, demandeur d’emploi ou même à la retraite, vous avez la possibilité de devenir micro-entrepreneur. Vous pouvez dès maintenant créer rapidement et facilement votre propre activité.

Avantages et inconvénients de la micro-entreprise



Les avantages à créer une micro-entreprise

Créer une micro-entreprise est simple et rapide. Pour cela, il faut se connecter sur lautoentrepeneur.fr. Puis valider votre dossier en ligne.

Il est possible d’exercer l’activité de micro-entrepreneur à l’adresse de son domicile personnel.

Les obligations comptables qui pèsent sur le micro-entrepreneur sont plus légères que pour d’autres régimes. La déclaration du chiffre d’affaires de l’activité est simplifiée. Le micro-entrepreneur profite de la franchise de base de la TVA jusqu’à un certain seuil : 35 200 € pour les prestations de service et 91 000 € pour une activité de vente de marchandises, d’objets, de fournitures, de denrées à emporter ou à consommer sur place ou pour des prestations d’hébergement). La TVA s’appliquera au premier jour de dépassement de 35 200 ou 91 000 €.

Le micro-entrepreneur ne paie pas non plus la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) pour la première année d’exercice. Il peut choisir entre le régime de droit commun et le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu (régime optionnel).

Le règlement des cotisations et contributions sociales est simplifié. Ce règlement est mensuel ou trimestriel. Il s’agit d’un régime micro-social simplifié. Si le montant des recettes est nul, il n’y a aucun règlement à effectuer.

Le micro-entrepreneur est affilié à la sécurité sociale et valide ses trimestres de retraite. Celui-ci bénéficie de la même protection sociale que les autres professions indépendantes. Il a également le droit à la formation continue.

Les limites de la micro-entreprise

Certains éléments sont très importants à prendre en compte avant de se lancer dans la création d’une micro-entreprise

Le régime de micro-entreprise est applicable si le chiffre d’affaires de l’activité ne dépasse pas un certain montant.

  • 170 000 € pour les activités de vente de marchandises, objets, fournitures de logement
  • 70 000 € pour les activités de service

En cas de dépassement du plafond, il est possible de changer de régime sans modifier son activité ou la raison sociale de l’entreprise.

Il n’est pas possible pour un micro entrepreneur de déduire les charges professionnelles de son chiffre d’affaires ; ni de récupérer la TVA si son chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 35 000 € pour les prestations de services, et inférieur ou égal à 91 000 € pour les activités de vente de marchandises.

Le micro-entrepreneur ne peut pas amortir du matériel et percevoir des droits au chômage en cas de cessation d’activité jusqu’à présent.