Passées À venir
16 Juillet
23 Juillet
31 Juillet

Règles à respecter pour vendre du muguet le 1er mai pour les particuliers

Le 1er mai, les particuliers sont autorisés à vendre du muguet dans la rue. Quelles sont les règles qui encadrent cette pratique ?

Le 1er mai approche et certaines personnes s’apprêtent à vendre du muguet dans la rue. Est-ce autorisé pour tout le monde ? Y a-t-il des règles à respecter ou des autorisations à demander ?

Règles à respecter pour vendre du muguet le 1er mai pour les particuliers

Pas d’autorisation spécifique à demander pour vendre du muguet le 1er mai

Pour les particuliers qui souhaitent vendre quelques brins de muguet dans la rue au 1er mai, il n’y a pas d’autorisation spécifique à demander.

La vente de muguet sur la voie publique le jour de la fête du Travail est autorisée par un arrêté municipal, qui peut, s’il y a lieu, préciser quelques règles. Par exemple, une distance minimale à respecter entre le vendeur de muguet (particulier) et les fleuristes (professionnel).

La vente de muguet est autorisée au 1er mai seulement

Même s’il n’y a pas d’autorisation à demander, si vous êtes un particulier et que vous souhaitez vendre du muguet, vous devrez en principe respecter quelques règles, notamment pour ne pas faire déloyalement concurrence aux fleuristes professionnels.

Tout d’abord, la vente n’est autorisée qu’au 1er mai. Ni un jour avant ni après.

Le muguet vendu doit provenir uniquement de la forêt (récolte sauvage) ou de votre jardin, et ne doit pas être particulièrement emballé : pas de pot, de petit panier ni de poterie, juste les brins en l’état.

Les brins de muguet ne doivent pas être accompagnés d’autres fleurs, et la vente doit se limiter à de petites quantités.

Vous ne devez pas être installé près d’un fleuriste et la matérialisation du point de vente n’est pas autorisée. C’est-à-dire pas de table, ni de tréteaux. La vente « au panier » est la seule qui soit véritablement tolérée.

En vendant sur la voie publique, vous devez vous assurer de ne pas gêner les piétons et de ne pas représenter un danger pour la circulation des véhicules.