Passées À venir

À 2 heures il sera 3 heures : changement d'heure dimanche

Dimanche 31 mars 2019, à 2 heures il sera 3 heures, les Français passerons à l'heure d’été. Une habitude qui pourrait disparaître en 2021. Qu'en est-il ?
Sommaire

Réglée comme du papier à musique, la France va à nouveau avancer sa montre d’une heure pour basculer à l’heure d’été dans la nuit du 30 au 31 mars prochain. Une habitude « économe » qui pourrait bien disparaître en 2021.

À 2 heures il sera 3 heures : changement d'heure dimanche


Dimanche, à 2 heures il sera 3 heures

En attendant 2021, la décision du gouvernement sur le changement d'heure, les français passent à nouveau à l'heure d'été ce dimanche. Mais alors, nous perdons ou nous gagnons une heure ? Plus 1 heure ou moins 1 heure ? Cela dépend du point de vue :

  • nous perdons une heure de sommeil car nous dormons 1 heure de moins
  • nous gagnons une heure sur la montre car nous l'avançons d'une heure, à 2 heures il sera 3 heures

Historique sur le changement d'heure

En 1784, Benjamin Franklin avançait que se décaler d’une heure par rapport au soleil permettrait de faire des économies d’énergie. En 1916, durant la Première Guerre mondiale, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France avancent d’une heure leurs montres par rapport au méridien de Greenwich.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la France a décidé de ne plus changer d’heure et de rester sur celle d’hiver. Puis, en 1976, Valéry Giscard d’Estaing annonce aux Français qu’il faut désormais retourner à l’heure d’été, cela afin de limiter l’utilisation de l’électricité. Ce changement d’heure est programmé dans la nuit de chaque dernier dimanche du mois de mars. Un retour de l’heure d’été qui était loin de faire l’unanimité, notamment auprès des éleveurs qui voyaient leurs vaches stressées et aux mamans devant assumer le bouleversement de l’horloge biologique de leurs bébés et jeunes enfants.

Enfin, en 1998, une harmonisation européenne visait à passer simultanément à l’heure d’été, dans le but de simplifier les déplacements, communications, etc. Finalement, la France remet en cause le changement d’heure et tend à ne conserver qu’un seul horaire d’ici 2021.

Pourquoi supprimer le changement d’heure ?

L’avancée technologique ne conduit plus à de réelles économies durant les heures d’hiver et d’été. L’ADEME a publié un rapport dans ce sens, en mettant en parallèle l’économie électrique réalisée en 2009 (soit 440 GWh), et celle réalisée en 2016 (soit 350 GWh).

Outre l’aspect écologique et économique, il existe également un aspect sanitaire non négligeable. Le manque de mélatonine durant l’heure d’hiver conduit les Français vers la fatigue et diverses maladies ou accidents.

Suite à ces annonces, l’objectif de mettre fin au changement d’heure a été proposé par la Commission européenne en août 2018. En France, la consultation citoyenne lancée jusqu’au 3 mars dernier par l’Assemblée nationale a débouché sur un résultat majoritairement pour le maintien de l’heure d’été en continu.



2021 : heure d’été ou heure d’hiver ?

Les avis divergent. Les spécialistes de la santé conseillent de rester à l’heure d’hiver, dans le but de ne pas déranger l’horloge interne. En effet, l’heure d’été avance de deux heures par rapport à celle du soleil. Cela pourrait être préjudiciable sur bien des points. L’heure d’hiver, soit une heure de plus seulement que l’heure du soleil, permettrait d’éviter de détraquer le rythme biologique naturel.

Les agriculteurs préfèrent aussi l’heure d’hiver pour éviter de finir de travailler lorsque le soleil se couche. De plus, les animaux ne comprennent pas réellement ce changement soudain d’heure et cela les dérègle. Le stress perturbe les traites et le cycle naturel des troupeaux.

En revanche, même si l’économie d’énergie diminue au fil des ans, celle-ci existe toujours. Les écologistes et fervents défenseurs de l’heure d’été souhaitent maintenir ces deux heures d’avance sur le soleil. D’après la consultation citoyenne, 59 % des Français souhaitent rester à l’heure d’été, afin de profiter de journées plus longues et donc, d’un ensoleillement plus tardif tout au long de l’année.

Pour l’heure, le gouvernement entend le choix des Français, mais ne se prononce pas. Il attend le feu vert de l’Europe pour valider ou pas ce choix et abandonner définitivement le changement d’heure.

À 2 heures il sera 3 heures : changement d'heure dimanche