Passées À venir

Déconfinement : ce qui change à partir de ce mardi 15 décembre 2020

Ce mardi 15 décembre 2020 marque la deuxième phase de cet allègement du confinement. Si les attestations de déplacement dérogatoires ne sont plus obligatoires en journée, un couvre-feu est instauré entre 20 heures et 6 heures.
Sommaire

C’était une promesse d’Emmanuel Macron lors de son allocution du 24 novembre 2020. À partir du 15 décembre 2020, « le confinement pourra être levé » selon certaines conditions, avait-il expliqué. Même si tous les objectifs n’ont pas été atteints, de nouvelles règles rentrent en vigueur ce mardi.

Déconfinement : ce qui change à partir de ce mardi 15 décembre 2020

La fin des attestations de déplacement en journée et un couvre-feu instauré

À partir de ce mardi 15 décembre 2020, vous n’aurez plus besoin de remplir une attestation de déplacement dérogatoire pour sortir de chez vous en journée. Les déplacements sont de nouveau possibles sans aucune restriction tout au long de la journée.

En revanche, entre 20 heures et 6 heures, un couvre-feu va être instauré (sauf en outre-mer). Les déplacements seront interdits à l'exception :

  • des motifs professionnels : aller à son travail ou y revenir ;
  • des motifs familiaux impérieux (garde d’enfants, etc.) ou pour l’assistance aux personnes en situation de handicap ;
  • des missions d’intérêt général : faire des maraudes, etc. ;
  • des raisons médicales : se rendre à l’hôpital ou aller dans une pharmacie ;
  • promener son animal de compagnie.

Pendant ce couvre-feu, vous ne pourrez donc pas pratiquer d’activité sportive ou vous balader autour de chez vous.

Une exception : la nuit du 24 au 25 décembre

Ces restrictions concernent tous les soirs à l’exception de la nuit du 24 au 25 décembre 2020. Les déplacements seront donc autorisés, mais le Premier ministre, Jean Castex recommande aux Français de ne pas être « plus de 6 adultes » autour de la table.

En revanche, pour le réveillon du 31 décembre le couvre-feu restera de vigueur. Et les contrôles vont s’intensifier pour ce passage à l’an 2021. « J’ai demandé aux forces de l’ordre de renforcer davantage le dispositif », a indiqué Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur. Il a ajouté qu’ils seront « intransigeants sur les rassemblements non autorisés et les fêtes sauvages ».

Une amende de 135 euros en cas d’infraction

En cas de non-respect du couvre-feu, l’amende s’élèvera à 135 euros. Puis, en cas de récidive, la note se corse. Ce sera 1 500 euros.

Pas de réouverture des cinémas, des musées, des restaurants et des bars

Si les commerces ont pu rouvrir depuis le 28 novembre 2020, les établissements culturels demeurent fermés. Les musées, théâtres et cinémas ne pourront pas accueillir de clients avant le 7 janvier 2021. Les casinos, les cirques, et les parcs zoologiques sont également concernés par cette mesure.

Et les bars et les restaurants ? Eux sont contraints de garder le rideau baissé jusqu’au 20 janvier 2021.

Un nouveau protocole sanitaire pour les EHPAD

C’est une bonne nouvelle pour de nombreux Français. Les visites dans les EHPAD pourront être « plus conviviales », selon le nouveau protocole sanitaire instauré entre le 15 décembre 2020 et le 3 janvier 2021. Concrètement, « une augmentation des jauges et de la durée des plages de rendez-vous peut être envisagée », indique le communiqué du ministère de la Santé.

Des sorties « à titre exceptionnel » seront également possibles. Les résidents devront passer un test RT-PCR ou antigénique à leur retour dans l’établissement. Et pendant les 7 jours suivant leur sortie, ils ne pourront pas participer aux activités collectives.

La pratique du sport en intérieur autorisée pour les mineurs

Depuis le 28 novembre 2020, les enfants peuvent pratiquer des activités sportives en extérieur. À partir du 15 décembre 2020, les moins de 18 ans pourront également aller dans les gymnases et les piscines. En effet, la pratique du sport en intérieur est de nouveau autorisée pour les mineurs.

En revanche, les salles de sport sont toujours fermées. La pratique sportive pour les adultes est uniquement possible en plein air, dans le respect du couvre-feu et des protocoles sanitaires. Rappelons que les sportifs professionnels, les personnes possédant une prescription médicale APA ou encore les sportifs de haut niveau peuvent accéder à toutes les infrastructures (couvertes ou en plein air).

Enfin, le huis clos reste en vigueur dans toutes les enceintes sportives au moins jusqu’au 7 janvier 2021.

Le début du dépistage massif

Ce lundi 14 décembre 2020 marque le coup d’envoi du dépistage massif en France. Charleville-Mézières et Le Havre sont les deux premières agglomérations à ouvrir le bal. Sur la base du volontariat, les habitants vont pouvoir se faire dépister via un test PCR ou antigénique, avec un résultat en 20 minutes. L’opération est prévue jusqu’au 19 décembre 2020. Une seconde phase de dépistage massif aura lieu dans ces deux villes entre le 21 et le 23 décembre 2020 et une troisième phase entre le 28 et le 30 décembre 2020.

Puis aux alentours du 11 janvier, ce sera au tour de Roubaix et de Saint-Étienne de participer à cette opération.

Déconfinement : ce qui change à partir de ce mardi 15 décembre 2020