Passées À venir

Demandes de prime d'activité en augmentation au sein des CAF en 2019 : quelles sont les démarches pour en bénéficier ?

À compter du 5 février, les familles à faible revenu toucheront la prime d’activité. Les explications sur le calcul du montant et les conditions de demande de la prime.

Lundi 10 décembre, Emmanuel Macron a annoncé une augmentation du pouvoir d’achat de 100 euros pour les travailleurs au SMIC. On sait que cela a été rendu possible grâce à un remodelage de la hausse de la prime d’activité. Quelles sont les conditions à remplir pour l’obtenir ? Quelle démarche effectuer pour en faire la demande et comment est calculé son montant ? Les infos dans cet article.

Demandes de prime d’activité en augmentation au sein des CAF en 2019 : quelles sont les démarches pour en bénéficier ?


Le nombre de demandes de la prime d’activité a explosé début janvier

L’extension des conditions d’accès à la prime d’activité, mise en place par le gouvernement en réponse à la colère des « gilets jaunes », a provoqué une forte hausse des demandes dans les CAF entre le 1er et 7 janvier. 120 000 demandes ont été réalisées et 73 000 ont reçu une réponse favorable. C’est 6 fois plus qu’en 2018 à la même période.

Depuis le 1er janvier, « on a eu des jours à plus de 25 000 demandes, alors que de janvier à novembre 2018 la moyenne quotidienne des demandes de prime d’activité était de l’ordre de 2 500 », a indiqué Vincent Mazauric, le directeur général de la CNAF (Caisse nationale d’allocations familiales). « On voit une augmentation forte du nombre de gens qui se sont dit : +peut-être qu’en effet j’ai droit à quelque chose+ », a souligné la secrétaire d’État chargée de la lutte contre la pauvreté Christelle Dubos.

L’État souhaite que 100 % des personnes éligibles à la prime puissent la toucher, en diminuant au maximum les non-recours à l’aide de campagnes d’information par le biais du web, des mairies et de Pôle Emploi.

Des plafonds de revenus rehaussés cette année

Sur le nombre de personnes éligibles à la prime d’activité chaque année, le taux de non-recours est de 30 % environ. En juin 2018, plus de 5 millions de personnes en ont bénéficié, ce qui représentait environ 2,66 millions de foyers.

La prime d’activité est une prestation sociale destinée aux salariés et travailleurs indépendants qui touchent entre 0,5 et 1,5 SMIC (1 723 € net). Elle vient compléter leurs faibles revenus et augmenter leur niveau de vie. En 2019, les plafonds pour en bénéficier augmentent. Par exemple, les salariés célibataires sans enfant pourront percevoir la prime d’activité jusqu’à 1 560 € net par mois. Les familles monoparentales ayant un enfant à charge en profiteront également si elles perçoivent moins de 2 000 €.

Pour pouvoir y prétendre, il faut être majeur, avoir un emploi (salarié ou non), ne pas dépasser certains plafonds de revenu et résider en France. Les étudiants qui perçoivent un revenu et les apprentis peuvent aussi demander cette prime. Puis, à partir de cette année, les travailleurs indépendants qui respectent les plafonds définis et les fonctionnaires payés au SMIC ou qui touchent un peu plus pourront également l’obtenir. Les étrangers habitant en France peuvent également la recevoir s’ils sont en situation régulière depuis minimum 5 ans. Toutefois, « 1 personne sur 2 au SMIC » reste exclue du dispositif.

Au total, ce sont près de 5 millions de foyers qui bénéficieront désormais de la prime d’activité, contre 3,8 millions aujourd’hui.

Quel est le montant de la prime d’activité 2019 ?

Son calcul prend en compte 3 critères : les ressources du foyer (revenus issus du travail, allocations chômage, revenus fonciers) et le nombre de personnes qui y sont rattachées, un taux de cumul avec les revenus perçus par l’activité professionnelle, ainsi qu’une bonification individuelle.

La prime de naissance, le CMG (complément de libre choix du mode de garde) et l’ARS (allocation de rentrée scolaire) ne sont pas pris en compte dans le calcul des ressources. En revanche, l’APL (aide au logement), l’ASF (allocation de soutien familial) et le complément familial sont quant à elles des aides prises en compte dans l’évaluation des ressources du ménage.

Le montant de la prime d’activité peut donc varier en fonction des revenus de votre conjoint et si vous touchez déjà certaines aides.

Son montant forfaitaire est de 551,51 € mensuel, majoré en fonction de la composition du foyer.

Le calcul de la prime est assez complexe. Pour y remédier, un simulateur sur le site de la CAF a été mis à disposition pour connaître le montant auquel vous pourriez prétendre en quelques clics. Celui-ci a été consulté 1,4 million de fois entre le 1er et le 3 janvier.



Demander la prime d’activité auprès de la CAF ou de la MSA

Le versement de prime d’activité n’est pas automatique. Pour en bénéficier, il faut la demander.

Si vous la percevez déjà, vous n’avez aucune démarche à effectuer. À partir du 5 février, la CAF (Caisse d’allocations familiales) vous versera votre prime du mois de janvier qui inclura l’augmentation prévue par le gouvernement. Vous pourrez voir son nouveau montant dans votre espace allocataire à partir de la fin du mois de janvier 2019. Son versement a lieu chaque mois. La CAF procède au virement sur votre compte bancaire généralement le 5 du mois suivant.

À l’inverse, si vous ne la recevez pas, vous devrez d’abord vérifier votre éligibilité grâce au simulateur mis à votre disposition sur le site de la CAF. Dans le cas où vous seriez éligible, vous devrez faire une demande en ligne entre le 1er janvier et le 25 janvier 2019. Si vous dépendez du régime social agricole (salariés et exploitants agricoles), vous devez la faire sur le site de la MSA.

Vous avez également la possibilité de vous déplacer au guichet de votre CAF pour faire votre demande. Il vous faudra dans ce cas remplir le formulaire papier qui vous sera remis.

Pour continuer à recevoir votre prime, et sous réserve que vous remplissiez toujours les conditions d’attribution, vous devrez déclarer vos revenus tous les 3 mois auprès de la CAF ou de la MSA.

Si vous pensez respecter les conditions pour obtenir la prime et que la CAF vous la refuse, vous pouvez saisir la CRA (commission de recours amiable) de votre CAF. Si vous faîtes face à un nouveau refus, il faudra saisir le tribunal administratif.