Passées À venir

Des consignes de tri des déchets simplifiées à Paris

Depuis le 1er janvier 2019, à Paris, les consignes de tri des déchets ont été simplifiées. L’ensemble des emballages papier, plastique ou métallique peuvent être mis dans le bac jaune.
Sommaire

Depuis 1er janvier 2019, les consignes de tri ont changé à Paris. Désormais, l’ensemble des emballages papier, plastique ou métallique peuvent être mis dans le bac jaune. Une simplification qui a pour but d’augmenter le taux de recyclage des Parisiens qui ne recyclent aujourd’hui que 20 % des déchets contre 39 % dans l’hexagone. La Mairie de Paris aimerait réduire cet écart et une harmonisation des consignes devrait avoir lieu sur l’ensemble du territoire national en 2022. Un point sur les nouvelles règles de tri des déchets à Paris.

Des consignes de tri des déchets simplifiées à Paris


Les bacs jaunes vont pouvoir accueillir davantage de déchets

Nombreux sont ceux qui s’interrogent régulièrement sur le type de déchets qui peuvent être jetés dans la poubelle jaune. Un sondage de 2017 effectué par l’institut Ipsos révèle que 75 % des Français ont des doutes au moment de trier les emballages.

À Paris, les bacs jaunes peuvent désormais accueillir tous les emballages papier, carton, plastique ou métal. On pouvait déjà y mettre des bouteilles en plastique ou des canettes de soda. Maintenant, il sera aussi possible d’y jeter les pots de yaourt, les barquettes alimentaires en polystyrène, les sacs et films plastiques, les boîtes d’œufs, les gourdes de compotes, ainsi que les capsules de café en aluminium. « Les règles restent les mêmes pour le bac blanc (bouteilles, bocaux, pots en verre) et le bac vert (ce qu’il reste après avoir fait le tri) », signale la Mairie de paris. À noter que cette nouvelle mesure est également entrée en vigueur dans l’Essonne et la Seine–Saint-Denis.

De nouveaux trieurs optiques pour détecter certains plastiques

La Mairie de Paris rappelle que les emballages doivent être vidés et déposés en vrac dans le bac jaune. En effet, les espaces de tri du Syctom (l’agence métropolitaine chargée du traitement des déchets ménagers) possèdent désormais des trieurs optiques qui peuvent séparer les différentes sortes de plastique. Mais il faut que les emballages ne soient pas collés ou placés dans un sac plastique.

Une exception parisienne autorisait les ménages à jeter les petits appareils électroménagers dans le bac jaune. Désormais, ils devront obligatoirement être remis aux services spécialisés comme le « Point Tri » par exemple.

1 000 stations Trilib’ installées en dans les rues de la capitale en 2019

Certaines parties communes sont trop petites pour stocker des bacs jaunes. 15 % des immeubles parisiens seraient dans ce cas de figure. Pour que les habitants puissent tout de même procéder au tri sélectif, la Mairie va mettre en place plus de 1 000 stations Trilib’ dans les rues dès l’automne 2019.

Il s’agit de larges poubelles violettes qui comptent 4 à 6 bacs. Le but étant de permettre le recyclage des 350 000 tonnes de déchets en plastique, papier, carton, métal qui terminent tous les ans dans les bacs verts de la capitale. On estime qu’elles contiennent pour moitié des déchets qui pourraient faire l’objet d’un recyclage.

À noter que ces dispositifs sont déjà en place dans plusieurs arrondissements.



Une expérimentation en cours bientôt étendue

Depuis 2017, le IIe et le XIIe arrondissement testent un quatrième bac de couleur marron destiné à collecter les déchets alimentaires. L’expérimentation va être étendue au XIXe arrondissement à l’automne 2019.

En cas de doute sur la façon de recycler vos déchets, le site internet Consigne de tri vous informe. Vous saurez ainsi, en fonction de votre ville de résidence, dans quelle poubelle les jeter.