Passées À venir

L'arnaque aux faux placements financiers en ligne fait de nombreuses victimes

Ces deux dernières années, de nombreux épargnants français se sont fait escroquer en réalisant des placements financiers aux rendements alléchants sur de faux sites internet. Les autorités de régulation tirent la sonnette d’alarme.
Sommaire

Internet est le terrain de chasse favori de nombreux escrocs. Entre juillet 2017 et juin 2019, un milliard d’euros au total ont été soutirés à des épargnants français qui ont investi leur argent dans des produits financiers qui se sont révélés être faux.

L'arnaque aux faux placements financiers en ligne fait de nombreuses victimes


Principales victimes de l’arnaque aux faux placements financiers

Dans le cadre d’une enquête menée conjointement, l’AMF (Autorité des marchés financiers), l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et le parquet de Paris ont découvert que 1 milliard d’euros avaient été dérobés à des épargnants français ; une somme qui révèle l’ampleur du phénomène. Chaque année, des milliers d’épargnants en quête des placements les plus rémunérateurs tombent dans le panneau.

Les seniors sont particulièrement touchés. En effet, les personnes âgées de plus de 50 ans représentent 80 % du montant total escroqué. Les 60-69 ans sont les principales victimes. 17,3 % des sommes dérobées ont été investies par des personnes résidant en région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur). Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Île-de-France ont également été touchées.

Des stratagèmes bien rodés

Les escrocs ne manquent pas d’imagination et conçoivent des arnaques toujours plus élaborées : faux placements dans les cryptomonnaies, les grands crus ou encore les terres rares.

Les stratagèmes employés sont souvent identiques. Un site web qui laisse entrevoir de jolis profits, une fiche de coordonnées à remplir, et des escrocs qui prennent soin de contacter leurs cibles pour les rassurer et les inciter à investir.

Ces escrocs maîtrisent bien les techniques de manipulation mentale et de relances téléphoniques. Mais, ils savent également rendre leur arnaque crédible. Ils usurpent l’identité de vrais professionnels et conçoivent des sites internet qui donnent l’illusion d’une société ayant pignon sur rue.

Nombre de ces arnaqueurs se trouvent à l’étranger et transfèrent les fonds investis vers des États avec lesquels il existe peu de coopération judiciaire. Ils font généralement transiter l’argent de compte en compte, jusqu’en Chine, de manière à créer un écran de fumée.

Lorsque les épargnants commencent à avoir des doutes et souhaitent récupérer les sommes investies, il est déjà trop tard.

Sensibiliser aux faux placements financiers en ligne

Les autorités financières dénombrent plus de 1 000 sites frauduleux. L’AMF met en garde les épargnants en diffusant une liste noire des sociétés et sites non autorisés.

Elle envisage également de mettre en place une campagne d’information basée sur des témoignages de victimes.

Enfin, un nouveau service en ligne intitulé « AMF Protect Épargne » alertera les épargnants en cas d’arnaque potentielle concernant des placements douteux.