Passées À venir

Les avis de taxe foncière arrivent dans les boîtes aux lettres

Depuis le lundi 24 août, les avis de taxe foncière commencent à arriver dans les boîtes aux lettres et sur le site des impôts. Un point sur cette taxe.
Sommaire

Si les contribuables sont avertis du dégrèvement progressif de la taxe d’habitation, la taxe foncière reste, quant à elle, d’actualité. La réception des avis dès la fin de l’été est annonciatrice du paiement à réaliser au cours du mois de septembre. Comment s’effectue-t-il ?

Les avis de taxe foncière arrivent dans les boîtes aux lettres


Les avis de taxe foncière disponibles

À partir du lundi 24 août, les propriétaires concernés par le paiement de la taxe foncière reçoivent dans leur boîte aux lettres un avis. Ce dernier est également accessible en ligne sur le site des impôts. Il faut savoir que les personnes ayant préféré la mensualisation obtiendront leur avis plus tardivement que ceux ayant opté pour le paiement en une fois.

Vous pouvez demander à ne plus le recevoir par courrier en décochant simplement la case correspondante sur votre espace impots.gouv.fr.

Le paiement de la taxe foncière

Le paiement de la taxe foncière doit s’effectuer avant la date limite portée au 15 octobre. Il est possible de s’en acquitter en espèces au sein de l’Office des impôts lorsque le montant n’excède pas 300 euros.

Les contribuables peuvent aussi régler par chèque, prélèvement par l’intermédiaire du TIP (Titre Interbancaire de Paiement), ou dans un bureau de tabac partenaire depuis le 28 juillet 2020. Ce sont près de 5 100 buralistes qui ont rejoint le réseau.

En cas de paiement en ligne, le délai est prolongé de 5 jours, soit au 20 octobre. Un retard de paiement entraîne des majorations ajoutées au montant initial. Il est donc nécessaire de se renseigner rapidement lorsqu’aucun avis de taxe foncière n’est reçu.

Certains logements exonérés

Des exonérations de taxe foncière existent en fonction de plusieurs critères liés à l’âge et aux revenus perçus notamment. Les logements neufs peuvent bénéficier pour une durée de 2 ans d’une exonération à condition de formuler la demande auprès du service des impôts.

Outre les exonérations, des réductions du montant sont accessibles. En obtenant des informations sur ces différentes possibilités, les propriétaires éligibles pourront être exemptés de cette taxe.