Passées À venir

Les conseils du ministère de l'Intérieur pour éviter les arnaques lors du Black Friday

Vendredi 23 novembre, à l’occasion du Black Friday, les Français auront l’occasion de commencer leurs courses de Noël en bénéficiant de prix attractifs dans les boutiques, mais également sur les sites internet. Le ministère de l’Intérieur leur conseille toutefois de se méfier de possibles escroqueries.
Sommaire

Ces derniers jours, de nombreuses enseignes annoncent de grosses promotions à l’occasion du Black Friday. Il s’agit d’un événement venu des États-Unis et qui s’est diffusé en France récemment. Cette année, cette journée de soldes exceptionnels se déroulera vendredi 23 novembre. À cette occasion, le ministère de l’Intérieur alerte les consommateurs contre certaines pratiques mises en place par les escrocs et émet des recommandations pour éviter d’en être victime.

Les conseils du ministère de l’Intérieur pour éviter les arnaques lors du Black Friday




Hameçonnage, rançongiciel : des arnaques potentielles très variées

Les arnaques potentielles sont multiples comme les fausses annonces promotionnelles, les faux sites internet marchands officiels, les faux sites créés pour la circonstance, mais aussi l’hameçonnage (appelé phishing en anglais) par texto, téléphone ou email, les faux transporteurs, les faux supports techniques ou encore les faux services après-vente.

Les attaques par rançongiciels se développent aussi. Il s’agit d’un logiciel qui bloque votre ordinateur et vous demande de payer une somme pour pouvoir le débloquer. Les arnaqueurs de manquent pas d’imagination.

Quelques conseils pour éviter de se faire arnaquer

Le ministère de l’Intérieur répertorie quelques conseils pour éviter de se faire piéger.

Tout d’abord, prenez garde aux promotions trop alléchantes : il faut toujours effectuer quelques vérifications et se renseigner sur l’existence du vendeur, la réalité du rabais ou la sécurité du paiement. Il faut aussi être sûr que vous n’avez pas affaire à une contrefaçon.

Méfiez-vous des numéros surtaxés : si vous recevez des messages étranges vous indiquant de prendre contact avec un soi-disant transporteur pour une livraison, il est conseillé d’appeler le numéro officiel du transporteur.

Attention également à l’hameçonnage : regardez méticuleusement les adresses d’envois (parfois une seule lettre peut être différente), et surtout ne cliquez pas sur les liens et n’ouvrez pas les pièces jointes d’expéditeurs que vous ne connaissez pas ou qui vous paraissent suspects. Méfiance face aux annonces qui mettent en avant une promotion exceptionnelle. Le hameçonnage peut permettre le vol de vos codes d’accès, de vos informations personnelles ou de vos coordonnées bancaires.

Prenez votre temps avant de conclure une transaction : il faut prendre le temps de vérifier l’identité du vendeur avant de communiquer un numéro de carte bancaire.

Il est également recommandé de posséder un mot de passe unique et complexe pour chaque site marchand : c’est un moyen efficace pour éviter un piratage de l’ensemble de vos données informatiques.

Se renseigner sur les sites sur lesquels vous faites vos emplettes est indispensable : vérifiez qu’il ne s’agit pas d’un faux site qui prend l’apparence d’un site reconnu ou d’un site créé spécialement pour vous arnaquer !

Enfin, veillez à vos informations personnelles et bancaires : si vous avez un doute, ne les communiquez pas ! Cela pourrait avoir des conséquences graves comme l’usurpation d’identité ou des débits.

Les associations de consommateurs appellent aussi à la vigilance

Lors de la période du Black Friday, les associations de consommateurs comme UFC-Que Choisir mettent aussi en garde face aux « fausses bonnes affaires ». En dessous de 10 %, une réduction n’est pas vraiment intéressante. Il est nécessaire de scruter les offres pour faire de bonnes affaires.

Par ailleurs, une plateforme a été mise en place par le ministère de l’Intérieur depuis le 17 octobre 2017. Elle a pour but d’aider les victimes de cybermalveillance et d’arnaques en ligne.