Passées À venir

Les sachets de thé remplis de pesticides ?

Après la parution d’une étude comparant les quantités de pesticides dans les sachets de thé, doit-on s’inquiéter des quantités de produits potentiellement toxiques présents ? Le thé, réputé bon pour la santé l’est-il toujours ? Comment choisir son thé ?
Sommaire

Une étude de 60 millions de consommateurs montre du doigt la présence de nombreux pesticides, métaux et alcaloïdes pyrrolizidiniques dans 16 marques de thé distribuées en supermarché. De quoi inquiéter les 6 personnes sur 10 qui consomment chaque jour cette délicieuse boisson chaude. Que révèle cette étude ? Qu’en est-il du thé bio ? Quel thé choisir pour rester en bonne santé ?

Les sachets de thé remplis de pesticides ?



Tous les thés testés contiennent des pesticides

Cette étude a été réalisée sur 16 thés noirs Earl Grey (parfumés à la bergamote) et 10 thés verts à la menthe. L’analyse des feuilles a montré une forte présence de pesticides et fongicides sur la plupart des marques cultivées de manière conventionnelle (c’est-à-dire non bio). Les thés verts dans l’ensemble, en contiennent moins.

Cette quantité parfois impressionnante de résidus de pesticides (jusqu’à 17 produits chimiques différents et toxiques) s’explique en partie par le fait que les feuilles de thé ne sont jamais lavées après récolte pour garder intégralement leurs qualités gustatives.

Il est à noter que les quantités de résidus de pesticides de tous les thés testés sont en deçà du seuil autorisé par la règlementation européenne.

Qu’en est-il du thé bio ?

Les thés issus de la culture biologique ne sont pas en reste et montrent également la présence de pesticides sur les feuilles, mais en quantité bien inférieure. La présence de produits chimiques sur les feuilles de thé bio s’explique parfois en raison de la proximité des différentes parcelles où sont cultivées le thé. Les pesticides des exploitations voisines peuvent circuler dans l’air, par l’action du vent ou contaminer les sols avec l’eau de pluie.

Les quantités de résidus de pesticides détectées dans les thés noirs bio sont 3,4 fois moins élevées que dans leurs concurrents de culture dite « classique ». Pour les thés verts, la différence est moins flagrante, mais ceux cultivés en culture biologique possèdent tout de même 2,2 fois moins de résidus de pesticides que les thés verts conventionnels.

Présence de métaux et d’alcaloïdes pyrrolizidiniques, faut-il s’inquiéter ?

Dans l’étude menée, aucune marque de thé ne dépasse les limites autorisées concernant la présence de métaux. Toutefois, le cadmium, le mercure et l’arsenic sont reconnus toxiques et leur consommation en quantité excessive peut avoir des effets graves sur la santé.

La présence d’aluminium est la plus détectée sur l’ensemble des thés testés, et contrairement aux autres métaux, l’aluminium se diffuse dans l’eau.

En ce qui concerne les alcaloïdes pyrrolizidiniques, qui sont des substances toxiques naturelles présentes notamment dans les mauvaises herbes, il n’existe pas de règlementation à ce jour pour limiter leur quantité dans les aliments que l’on consomme. Une consommation excessive de ces toxines peut provoquer des problèmes de santé, par exemple des dysfonctionnements du foie et du système hépatique.

L’étude menée par 60 millions de consommateurs montre que les thés verts sont en moyenne trois fois moins contaminés par rapport aux thés noirs et que ces derniers possèdent une quantité extrêmement variable d’alcaloïdes, variant de 27 à 190 μg/kg en moyenne. Une marque très populaire explose littéralement les quantités d’alcaloïdes, le thé Lipton qui en contient 1600 μg/kg, probablement car les mauvaises herbes ne sont pas séparées des feuilles de thé après récolte.



Comment bien choisir son thé ?

Au vu de l’étude, les thés bio, même s’ils ne sont pas totalement exempts de substances potentiellement toxiques, présentent des taux de contamination 2 à 3 fois inférieurs.

De plus, favoriser le thé vert pour sa consommation régulière, parce qu’il contient en général moins de pesticides et d’alcaloïdes, peut s’avérer meilleur pour la santé. Le thé vert contient aussi généralement plus d’antioxydants.

Pour s’assurer de la qualité d’un thé, et éviter de consommer plus de mauvaises herbes que de thé, privilégiez l’achat de thé sous la forme de feuilles entières, dont la qualité peut être vérifiée à l’œil nu, plutôt que l’achat de feuilles broyées. De plus, la saveur de votre boisson n’en sera que meilleure.