Linky et Gazpar : l’installation obligatoire des nouveaux compteurs électriques et de gaz naturel

Les nouveaux compteurs communicants d’électricité et de gaz naturel peuvent collecter et transmettre vos données détaillées de consommation d'énergie. Pourquoi génèrent-ils une polémique ? Est-on obligé d’accepter leur installation ?


D’ici à 2021, ce sont 35 millions de nouveaux compteurs électriques et de gaz dits « communicants » qui devront être installés, en application d’un décret européen d’août 2010. Que sont ces nouveaux compteurs et que font-ils ? Quelles données collectent-ils ? Pourquoi la mise en place des compteurs Linky et Gazpar suscite-t-elle une polémique ? Peut-on en refuser leur installation ?

Linky et Gazpar : l’installation obligatoire des nouveaux compteurs électriques et de gaz naturel

Des compteurs communicants intelligents

Linky et Gazpar sont respectivement les nouveaux compteurs électriques d’Enedis et les nouveaux compteurs de gaz naturel dont la mise en place doit être déployée sur tout le territoire français dès à présent et jusqu’en 2021.

Ces compteurs « nouvelle génération » sont connectés à internet par CPL (courant porteur en ligne) et permettent d’enregistrer en temps réel des données concernant votre consommation journalière et, avec votre accord, des données plus précises, à l’heure ou à la demi-heure près.

Ces nouveaux outils permettent également aux utilisateurs de mieux gérer leur consommation en ayant accès à chaque instant aux données stockées dans l’appareil Linky via leur espace client sur internet.

La polémique qui entoure Linky et Gazpar

Malgré leurs noms sympathiques, les nouveaux compteurs ne reçoivent pas toujours un accueil chaleureux de la part des abonnés. Environ 300 maires ont même interdit leur installation sur leur commune. Certains reprochent à ces appareils de générer des ondes nocives, reconnues potentiellement cancérigènes par l’OMS, et les défenseurs de la vie privée se positionnent contre la transmission de données qui s’effectue deux fois par jour vers les serveurs d’Enedis.

Grâce à ces informations sur la consommation d'énergie des clients, on identifie la courbe de charge, mais on peut aussi déduire facilement les heures de présence et d’absence du domicile, quels types d’appareils sont utilisés (ordinateurs, TV, machines à laver), qui sont d’ordre privé et pourraient servir à des fins commerciales ou autre. Pour autant, Enedis assure que la récolte des données est faite sous le couvert de l’anonymat et reste la propriété des consommateurs. Les informations collectées ne peuvent en aucun cas être transmises ou revendues sans l’accord du consommateur.

Puis-je refuser la pose du nouveau compteur Linky ou Gazpar?

Le déploiement des compteurs Linky et Gazpar a été décidé par décret et revêt donc un caractère obligatoire. Concernant leur pose, vous devez obligatoirement être averti au moins 45 jours avant que l’installation soit effectuée et recevoir par courrier une notice explicative concernant le fonctionnement des compteurs communicants.

Si votre compteur est situé dans les parties communes ou en extérieur, vous ne pourrez pas vous opposer à la mise en place du nouvel appareil. Par contre, rien ne vous oblige à ouvrir la porte à un technicien qui souhaiterait intervenir à votre domicile.

Pour refuser la pose du compteur Linky à votre domicile, vous devez, au moins un mois avant la date prévue de l'installation, envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à Enedis mentionnant votre refus. Indiquez également dans ce courrier le numéro de point de livraison qui figure sur vos factures d'électricité.

Sachez toutefois qu’en refusant le nouveau compteur, vous vous exposez  à des hausses de frais d'intervention en cas de nécessité, mais aussi potentiellement à une annulation de votre contrat de fourniture d'énergie et à des coupures d’électricité pour ne pas avoir permis à Enedis d'accéder aux dispositifs de comptage.

 




Les actualités connexes