Passées À venir

Lyon : les véhicules diesel bientôt interdits ?

Les véhicules essence immatriculés avant 2011 et tous les moteurs diesel vont-ils être interdits dans l’agglomération lyonnaise ? C’est le souhait de Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon.
Sommaire

La réunion du comité de pilotage de la Zone à faibles émissions (ZFE) de la Métropole de Lyon s’est déroulée le 10 novembre 2020. Plusieurs scénarios d’étude étaient à l’ordre du jour notamment pour faire évoluer les conditions d’accès à ce périmètre.

Lyon : les véhicules diesel bientôt interdits ?

C’est quoi une ZFE ?

La Métropole lyonnaise était la troisième ville à créer une Zone à faibles émissions, après Paris et Grenoble. L’objectif de ces périmètres est de limiter la circulation des véhicules les plus polluants, car selon une étude de Santé publique France, la pollution de l’air cause 48 000 décès par an. Et pour classer les véhicules selon leur degré de pollution, la vignette Crit’air a été créée.

Les véhicules professionnels trop polluants déjà interdits

Actuellement, le périmètre de la ZFE englobe tous les arrondissements de Lyon, la commune de Caluire-et-Cuire et les quartiers de Bron, Villeurbanne et Vénissieux situés à l’intérieur du boulevard Laurent Bonnevay. Le périphérique et la M6-M7 sont exclus de cette zone.

Depuis le 1er janvier 2020, seuls les véhicules professionnels avec des vignettes Criti’air 4 et 5 ne peuvent ni circuler ni se stationner dans le périmètre. À compter du 1er janvier 2021, les véhicules portant les vignettes de Crit’air 3 seront également interdits.

Les automobilistes qui ne respectent pas ces interdictions risquent une amende de 68 euros (pour les véhicules légers) ou de 135 euros (pour les poids lourds).

Les véhicules diesel de facto bientôt interdits ?

Mais la Métropole de Lyon ne veut pas s’arrêter là. Son président, Bruno Bernard veut renforcer les conditions d’accès à la ZFE et l’étendre d’ici 2026, année de la fin de son mandat. Ainsi, seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’air 0 et 1 seraient autorisés à circuler dans le périmètre. Cela voudrait dire que l’ensemble des automobilistes, et non seulement les véhicules professionnels comme actuellement, seraient soumis à cette interdiction. Et cette réglementation exclurait de facto les voitures essence immatriculées avant 2011 et tous les véhicules diesel.

« On va discuter des mesures d’accompagnement et développer massivement les transports en commun », a annoncé Bruno Bernard auprès de BFM Lyon. Il a ajouté : « Il y aura des dérogations. » Le périmètre géographique pourrait également être agrandi. Toutes les modalités seront votées lors du Conseil métropolitain de mars 2021.