Passées À venir

Pourquoi Internet est-il si cher à bord d'un avion ?

L’accès à internet à bord des avions commerciaux progresse lentement. Pour le moment, les accès gratuits sont assez limités et à bas débit. Un point sur ce service.
Sommaire

Actuellement, plus de 6 500 appareils appartenant à une centaine de compagnies aériennes disposent d’une connectivité internet à bord, et il ne s’agit pas nécessairement des avions d’une même flotte. Pour les passagers, l’accès à ce service est très variable, car il n’est pas proposé lors de l’achat du billet d’avion, ni même au moment de l’embarquement.

Pourquoi Internet est-il si cher à bord d’un avion ?


20 000 avions connectés à partir de 2021

Une petite révolution se profile. En effet, dans les années à venir, le nombre d’appareils sur lesquels il sera possible de se connecter à internet va fortement augmenter.

Selon les données de la société de consulting Euroconsult, en 2021, 50 % des avions commerciaux seront équipés, soit environ 20 000 appareils.

Un accès à internet limité selon les vols

Selon le fournisseur d’accès internet choisi et le territoire survolé, il n’est pas toujours possible de se connecter à internet durant l’intégralité du vol. Généralement, il est nécessaire de patienter une vingtaine de minutes après le décollage pour pouvoir se connecter, lorsque l’appareil se situe à plus de 3 000 mètres d’altitude et que les signaux de sécurité sont éteints.

Certaines compagnies aériennes offrent cependant une connexion « porte à porte », c’est-à-dire dès l’embarquement. C’est par exemple le cas de la Norwegian.

Des investissements lourds

Dans les cas les plus simples et les moins chers, les compagnies aériennes collaborent avec un opérateur du pays survolé, et les antennes placées au sol diffusent le signal vers l’appareil. Mais pour les liaisons transocéaniques, il est nécessaire de recourir à des relais satellites.

L’installation d’une connexion internet sur un avion est chère. L’appareil doit nécessairement être équipé d’une antenne spécifique protégée par un dôme sur une partie du fuselage. Cela a pour effet d’augmenter la consommation de kérosène.

Le coût de l’opération est estimé à 500 000 dollars pour un appareil neuf (équipement de la cabine en Wifi compris) et peut atteindre 1 million de dollars pour un avion qui ne l’est pas.

L’accès à internet à bord est généralement un service payant avec des prix qui dépendent de la durée de la connexion, de la quantité de Mo (Mégaoctets) utilisés, ou encore de la classe choisie par le passager. Mais les offres gratuites se multiplient. La Norwegian, China Eastern ou encore Nok Air proposent une connexion illimitée.

Source : Le Point