Passées À venir

Tester des produits d'Amazon : attention à cette nouvelle arnaque

La gendarmerie alerte sur une nouvelle escroquerie : le faux courrier d’Amazon pour tester des produits. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette arnaque.
Sommaire

Vous avez reçu dans votre boîte aux lettres un courrier provenant d’Amazon pour devenir testeur de produits ? Ne suivez surtout pas les instructions, car il s’agit d’une nouvelle arnaque. Elle a été découverte par un gendarme spécialisé dans la lutte contre les escroqueries qui a reçu ce courrier chez lui.

Tester des produits d'Amazon : attention à cette nouvelle arnaque
Gnans - stock.adobe.com

Devenir testeur de produits d’Amazon : c’est quoi cette nouvelle arnaque ?

Ce courrier arborant le logo d’Amazon paraît alléchant. « Nous offrons à chaque membre un article gratuit pour test, et une commission d’un certain montant. (Le montant de la commission dépend du prix de l’article, jusqu’à €40). Si vous êtes intéressé, vous pouvez scanner le code QR pour enregistrer votre nom et vos coordonnées », est-il écrit. De quoi se faire de l’argent facilement.

En scannant le QR code, la victime est redirigée vers un faux site Amazon et doit y donner son nom, prénom, adresse mail ou encore numéro de carte bancaire. Une fois obtenues, ces informations personnelles peuvent être revendues sur le darkweb ou servir à un autre type d’arnaque : la fraude au faux conseiller bancaire. Dans ce dernier cas, l’escroc se fait passer pour un conseiller et toutes les informations connues permettent de crédibiliser son arnaque. Son but est de vous soutirer le plus d’argent possible.

Comment réagir si vous recevez cette lettre ?

Vous avez reçu cette lettre ? Ne cliquez surtout pas sur le QR Code et ne donnez pas d’informations personnelles. En outre, vous pouvez signaler le site sur la plateforme Pharos.

Vous avez malencontreusement fourni votre nom, prénom, et numéro de carte bancaire ?

  • Faites directement opposition en appelant le numéro fourni par votre banque ou le 0 892 705 705 (0,34 € TTC/min).
  • Vérifiez si une dépense suspecte a été faite.
  • Portez plainte en ligne ou présentez-vous dans un commissariat de police ou à la gendarmerie.

Enfin, si vous avez renseigné un mot de passe, changez-le sur tous les autres sites sur lequel vous l’utilisez.

 

Redacteur
Olivier

D’un naturel curieux, aimant écrire et féru d’actualité, je me suis rapidement orienté vers la rédaction web. Après un détour par la PQR (presse quotidienne régionale), me voici désormais sur démarches administratives, avec toujours la même envie : celle de vous informer le mieux possible.