Passées À venir

Association : les dispositifs sportifs accessibles aux personnes handicapées

Les personnes en situation de handicap physique ou mental peuvent pratiquer une activité sportive adaptée au sein d'établissements équipés. Comment trouver ces structures ? Quelles sont les subventions existantes ? Tour du sujet.
Sommaire

Le ministère de la Jeunesse et des Sports propose de nombreuses solutions à l’intention des associations pour qu’elles facilitent l’accès des pratiques sportives aux personnes souffrant d’un handicap. À travers ces aides, de plus en plus d’activités sont ouvertes à tous, avec ou sans handicap. En parallèle, il existe également des structures spécifiquement adaptées à certains handicaps. Explications.

Association : les dispositifs sportifs accessibles aux personnes handicapées




Les établissements adaptés aux handicaps physiques

Les personnes frappées d’une déficience physique ou sensorielle peuvent pratiquer une activité en milieu ordinaire. En effet, les clubs sportifs sont de plus en plus nombreux à adhérer au label handisport, qui leur permet de proposer un accueil adapté à ceux qui en ont besoin. On y pratique souvent les mêmes activités, avec des règles pouvant être redéfinie et adaptées aux caractéristiques des handicaps.

Par ailleurs, sachez que des outils sont mis à votre disposition pour connaitre le niveau de compatibilité entre un sport et les différentes formes de handicap. Nous vous conseillons de les consulter avant de vous engager dans une démarche d’inscription dans un club sportif.

De plus, les accès aux équipements municipaux doivent être aménagés et répondre aux normes d’accessibilité des établissements recevant du public (ERP). Notez aussi que les personnes souffrant de déficiences auditives sont gérées par la FFH (Fédération française Handisport).

Pour trouver une association proche de votre domicile, vous pouvez consulter ce guide interactif.

Les établissements adaptés aux handicaps mentaux

Les personnes souffrant d’altérations mentales peuvent pratiquer leur activité sportive au sein des structures adaptées de la FFSA (Fédération française du sport adapté).

Ces établissements doivent en outre disposer de personnel formé et diplômé. Pour trouver un établissement de proximité, vous pouvez consulter le guide régional.

Les aides à l’adhésion au sein d’une association sportive

La PCH (Prestation de compensation du Handicap) peut être demandée à la MDPH par un participant afin d’obtenir une aide humaine, technique ou financière, pour pratiquer son activité.

Vous pouvez également prendre contact avec le CCAS de votre commune et vous renseigner auprès du Conseil régional.





Les dispositifs destinés aux associations pour faciliter l’intégration des personnes handicapées

Des subventions sont attribuées aux associations dans le but de favoriser l’accès à la pratique sportive de tous. Elles peuvent être sollicitées par les DRJSCS (Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), DDCS (Direction départementale cohésion sociale) ou DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).

Ces services de l’État :

  • aident à financer des équipements spécifiques
  • fournissent des moyens humains pour l’organisation d’une compétition (ou d’un évènement particulier)
  • mettent à disposition des moyens de transport adaptés

Pour toute information, sachez que vous pouvez faire appel au CREPS (Centre de ressources, d’expertise et de performance sportives) de votre secteur. C’est un établissement public national du Ministère chargé des Sports.