Passées À venir

L'aide « bien vieillir chez soi » de la Carsat pour aménager son logement

Vous êtes retraité, et devez aménager votre logement, mais ne pouvez financer la réalisation de travaux. La Carsat peut vous aider grâce au dispositif « Bien vieillir chez soi ».
Sommaire

Pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et lutter contre la précarité énergétique, la Carsat peut intervenir auprès des retraités modestes pour les aider à adapter leur logement grâce au dispositif « Bien vieillir chez soi ». Le point ici sur cette aide et les modalités d’octroi.

L’aide « bien vieillir chez soi » de la Carsat pour aménager son logement


Qu’est-ce que le dispositif « Bien vieillir chez soi » ?

Il s’agit d’une aide financière destinée aux personnes ayant de faibles ressources qui souhaitent rester chez elles et qui ont besoin de réaliser des travaux de confort ou de sécurité dans leur logement.

Le panel de travaux pris en charge est assez large. Parmi eux, on peut citer la réalisation de gros œuvre en faveur de l’accessibilité de l’habitation ou la création d’un espace de vie au rez-de-chaussée par exemple. L’aide peut aussi être allouée pour des travaux de moindre ampleur comme l’aménagement des sanitaires, l’isolation thermique ou la pose de volets motorisés.

En fonction de l’évaluation des besoins, la caisse de retraite peut proposer un accompagnement personnalisé avec un professionnel de l’habitat partenaire ou un professionnel de la santé si nécessaire.

De fait, le dispositif prévoit également une prise en charge du service à domicile tel que la préparation des repas ou l’aide à l’organisation de la vie quotidienne.

Qui peut prétendre à l’aide de la Carsat ?

L’aide « Bien vieillir chez soi » est destinée aux retraités qui ont, durant leur carrière, cotisé majoritairement au régime général de la sécurité sociale et à celui des fonctionnaires d’État (uniquement pour les anciens fonctionnaires civils et ouvriers d’État).

Elle est accessible aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires à condition qu’il s’agisse de leur résidence principale.

Il n’y a pas de critère d’âge pour y prétendre. Notez seulement qu’à partir de 75 ans, l’accompagnement personnalisé devient obligatoire.

En revanche, l’aide n’est pas accordée si vous bénéficiez déjà de l’une des prestations suivantes : la PSD (Prestation spécifique dépendance), l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), la PCH (Prestation de compensation du handicap) ou encore la MTP (Majoration pour tierce personne).

Montant de l’aide financière et conditions de ressources

La participation de la caisse de retraite est comprise entre 37 % et 65 % du montant des travaux dans la limite de 3 500 €.

Ce sont vos ressources qui déterminent la part à laquelle vous pouvez prétendre.

L’aide « bien vieillir chez soi » de la Carsat pour aménager son logement


L’aide est-elle cumulable avec d’autres ?

Pour financer votre projet, d’autres aides peuvent venir compléter celles de la Carsat.

D’abord, si vous réalisez des travaux liés à la performance énergétique, vous pouvez bénéficier de crédits d’impôt. Ensuite, il est possible de solliciter l’ANAH pour un complément de prise en charge grâce au dispositif Habiter Mieux. Enfin, sachez que vos caisses de complémentaires retraites, notamment l’Agirc-Arrco, peuvent aussi mettre en place une assistance à domicile.

Comment obtenir l’aide à l’amélioration de l’habitat pour personnes âgées ?

Pour demander l’aide « Bien vieillir chez soi », les pensionnés du régime général doivent remplir le formulaire dédié et le retourner à l’adresse de correspondance de la Carsat de leur département.

Pour une aide à la constitution du dossier, il est conseillé de faire appel au CLIC (Centre local d’information et de coordination) de votre secteur ou à un agent de la Carsat en appelant le 39 60 du lundi au vendredi de 8 h à 17 h.

Les fonctionnaires quant à eux doivent remplir un imprimé spécifique et l’envoyer à l’adresse mentionnée dessus.

Pour obtenir une assistance, il est possible de s’adresser à un conseiller de la retraite d’État via le formulaire de contact en ligne ou appeler au 0 810 10 33 35, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h en métropole (de 11 h 30 à 19 h à la Réunion).