Passées À venir

Aménagements permettant de sécuriser le logement d'une personne âgée

Une inquiétude que l’on retrouve chez beaucoup de personnes avançant en âge est celle de la dépendance, de ne pas être en capacité de rester dans sa maison ou son appartement et de devoir aller en maison de retraite. En l’occurrence, il suffit parfois de faire quelques aménagements pour assurer sa sécurité et son bien-être le plus longtemps possible. Exemples dans cet article.
Sommaire

À Paris, porte de Versailles, s’est tenu le salon des Seniors du 3 au 6 avril 2019. On a pu notamment y voir un appartement spécialement conçu pour les personnes âgées dont les aménagements permettent de leur éviter au maximum les accidents domestiques et plus généralement de leur faciliter la vie. Quelles sont les bonnes idées à retenir ?

Aménagements permettant de sécuriser le logement d’une personne âgée


Cuisine : faciliter l’accès

Lorsqu’on vieillit, on est susceptible de perdre de son agilité. Pourquoi ne pas rendre son logement plus accessible, en abaissant les placards de cuisine par exemple pour ne pas avoir à grimper sur un tabouret pour atteindre l’étagère la plus haute ?

Autre possibilité, rehausser le frigo pour, au contraire, ne pas avoir à se baisser trop bas pour attraper une bouteille. Pour éviter les chutes à cause d’un sol humide, pensez à installer un tapis antidérapant devant l’évier.

Salle de bain : privilégier le côté pratique

« La douche est toujours préférable à la baignoire », assure Olivier Renault, ergothérapeute. Si c’est possible, mieux vaut la faire au niveau du sol pour éviter d’avoir à monter dans un bac ou d’avoir à franchir un rebord qui, au plus, ne doit pas dépasser 15 cm. Prévoir des barres solides à l’intérieur de la cabine auxquelles s’accrocher en cas de perte d’équilibre est aussi un plus, et pourquoi pas un siège repliable fixé au mur.

On peut penser qu’une baignoire à porte est une bonne solution parce qu’elle permet à la personne de s’assoir, mais en réalité elle devra faire beaucoup plus de mouvements que dans une douche. Atteindre le robinet pour faire couler l’eau, le refermer, vider la baignoire avant d’ouvrir la porte et de sortir, etc. Si ces mouvements sont difficiles à effectuer pour la personne âgée, ils le sont d’autant plus qu’elle doit les faire nue et risque d’avoir froid.

Une barre en métal peut également être mise en place près des w.c. pour aider la personne à s’assoir et à se remettre debout.

Des couloirs libres de tout obstacle et un guidage lumineux

Pour éviter les chutes ou d’être déséquilibrer en se cognant dans les meubles, laissez un maximum d’espace dans les couloirs. On peut également imaginer ajouter une rampe le long du mur entre la chambre et les toilettes et une source de lumière, peut être des veilleuses dans les prises électriques, ou simplement du ruban adhésif phosphorescent autour de l’interrupteur au mur.



Se faire aider pour une conception personnalisée

Il n’y a pas une seule façon de concevoir l’espace d’un logement de personne âgée, beaucoup de paramètres entrent en jeu. Sa taille, sa corpulence, ses capacités physiques, sa santé et d’éventuels handicaps.

L’association Soliha (Solidaires pour l’habitat) propose d’établir un diagnostic personnalisé à domicile concernant les aménagements à faire et peut donner des conseils sur la manière de les financer. En effet, il existe des aides financières de différents organismes ou collectivités : la commune, le département, la région, la caisse de retraite, une mutuelle, etc.

« Une fois le diagnostic fait, avec un expert qui fait des plans, Soliha suit le projet pour contrôler que les devis ne s’envolent pas et que les travaux sont faits conformément aux plans, car les artisans vont souvent au plus simple », explique Olivier Renault.