Passées À venir

Le crowdfunding pour lancer sa société

Le crowfunding s'est généralisé ces dernières années. Aujourd'hui, de nombreuses plateformes de financement participatif existent, comme KissKissBankBank ou MyMajorCompagny par exemple. Quelles formes de financement proposent-elles ?
Sommaire

Le crowdfunding, aussi appelé financement participatif, se traduit littéralement par financement par la foule. Une plateforme sur internet va mettre en relation un grand nombre de particuliers désireux d’investir dans un projet. Dans les années 2000, le crowdfunding était plutôt orienté vers le financement de projets artistiques, le cinéma, la musique. Le label MyMajorCompany créé en 2007, première plateforme participative, proposait aux internautes de faire un don pour financer la création de l’album d’un jeune artiste.

Le crowdfunding pour lancer sa société




Les plateformes de crowfunding

Désormais, les plateformes couvrent tous les domaines, de l’agriculture aux nouvelles technologies, de la santé à l’immobilier, pour toutes les typologies de projet, des plus traditionnels aux plus innovants.

Les quelque 200 plateformes, à l’heure actuelle, ont étoffé les offres de financement. Outre le don, avec ou sans récompense, elles proposent le prêt avec ou sans intérêt et l’investissement, en capital ou royalties. Ainsi, le porteur de projet peut choisir la forme, et par extension, le montant de son financement.

Lorsqu’il est impossible d’obtenir un prêt bancaire classique ou que les capitaux de départ sont insuffisants, le crowdfunding répond à ce besoin de financement. En 2019, les fonds collectés par les plateformes ont augmenté de 56 % par rapport à 2018 et atteint 629 M€.

Avant toute recherche de financements, il faut évaluer au plus juste vos besoins. Inclure moyens d’exploitation, outils de gestion, actions commerciales, stock, trésorerie... Votre dossier doit être solide, votre projet transparent, votre motivation bien visible. Vous allez devoir convaincre les investisseurs de vous soutenir. Être présent sur les réseaux sociaux afin de communiquer sur votre projet. Les dossiers ne sont pas tous validés par les plateformes.

Même validé, si la campagne n’atteint pas l’objectif de financement fixé, le projet est annulé et les contributeurs remboursés.

Généralement, les plateformes se répartissent par grands secteurs économiques, l’agriculture, la santé et la recherche, l’industrie, les énergies renouvelables, l’immobilier... Chacune ayant leurs spécificités. Les plateformes les plus connues à l'heure actuelle sont ulule, KissKissBankBank, MyMajorCompany et Kickstarter.

Afin de choisir la plateforme la plus adaptée à votre projet, vous pouvez consulter le portail du crowdfunding ou le répertoire des plateformes membres de Financement Participatif France.

Les formes de financement du crowfunding

Le don avec ou sans récompense

Le porteur de projet peut proposer un don moyennant récompense, ou non. Les avantages du financement par les dons :

  • Sans récompense, c’est l’action coup de cœur d’un investisseur.
  • Avec récompense, le cadeau est symbolique (t-shirt, invitation) ou prend la forme d’un service ou d’une prévente de produit.
  • Le montant moyen collecté se situe entre 3 000 et 5 000 €.
  • Cette forme de financement permet de tester le marché, l’accueil du public vis-à-vis du produit/service.

L’existence d’une communauté qui va pouvoir apporter les 1res contributions est un prérequis indispensable. Une campagne en don demande une forte mobilisation du porteur de projet, une bonne communication et un suivi du projet tout au long de la campagne.

Le prêt avec ou sans intérêts, le minibon

La seconde forme du financement participatif est le prêt (avec ou sans intérêts). Ce qu'il faut savoir sur cette forme de crowfunding :

  • Le prêt a une durée maximale de 7 ans.
  • Sans intérêts, le contributeur est remboursé. Le montant du prêt est plafonné à 5 000 €.
  • Avec intérêts, le taux varie de 4 à 10 % en contrepartie du risque pris par le prêteur. Le montant du prêt est limité à 2 000 € par projet et l’entreprise peut emprunter jusqu’à 1 million d’euros.
  • Le minibon est une reconnaissance de dette portant intérêts, délivrée par un commerçant ou une société. Il n’y a pas de plafonnement du montant pour l’investisseur. L’entreprise peut emprunter jusqu’à 8 millions d’euros.

Avantage du prêt : rapidité du financement (délai moyen environ 30 jours) et nul besoin de caution ou de garanties.

L’investissement en capital, en obligations ou royalties

Les aspects à connaître concernant l'investissement en capital, la troisième source possible de financement pour un crowfunding :

  • Les financeurs deviennent actionnaires en entrant dans le capital de l’entreprise ou de la startup. Ils touchent des dividendes ou des plus-values lors de la revente des titres.
  • Les obligations offrent des intérêts.
  • Les royalties sont des commissions sur le chiffre d’affaires.
  • Montant moyen : 620 000 € en capital.
  • La plateforme doit vérifier que l’investisseur comprend les risques liés à cette forme d’investissement (perte partielle ou totale du capital investi).

Le financement participatif répond à un réel besoin d’implication du public. Les contributeurs recherchent des projets créatifs, innovants ou solidaires, dans leurs territoires. Il correspond à un besoin de financer et participer au développement de l’économie réelle.
Soyez créatif, donnez envie à votre investisseur de participer à votre projet.