Passées À venir

Percevoir le chômage pour un intermittent du spectacle

Comment toucher le chômage pour un intermittent du spectacle ? Quelles conditions les intermittents doivent-ils respecter pour obtenir les allocations d'inactivité ?
Sommaire

Vous êtes artiste ou ouvrier du spectacle et vous désirez percevoir l’indemnisation chômage pour les intermittents : comment procéder ?

Quelles sont les démarches à effectuer et les conditions à remplir ? C’est l’objet de cette démarche.

Percevoir le chômage pour un intermittent du spectacle



Quelles sont les démarches à effectuer pour percevoir le chômage en tant qu’intermittent du spectacle ?

Pour pouvoir bénéficier d’une allocation chômage, vous devez effectuer les deux étapes suivantes :

Quelles sont les conditions pour toucher le chômage pour les intermittents ?

Pour bénéficier d’une allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE), le salarié intermittent du spectacle doit :

  • justifier d’une période d’affiliation d'au moins 507 heures de travail au cours des 12 mois, précédant la fin de son contrat de travail.

Pour le calcul des 507 heures, le salarié intermittent du spectacle ne peut pas effectuer :

  • plus de 48 heures de travail par semaine (au-delà les heures ne sont pas comptabilisées pour l’ARE)
  • plus de 208 heures de travail par mois civil (au-delà, les heures ne sont pas comptabilisées pour l’ARE)
  • plus de 70 heures d'enseignement dispensées dans un établissement d'enseignement agréé (120 heures pour les allocataires de plus de 50 ans).

Pour un salarié ne justifiant pas des 507 heures exigées, il est possible de bénéficier de l'ARE grâce à une majoration de la durée d’affiliation :

  • de 42 heures par période de 30 jours au-delà du 365ème jour précédant la fin du contrat de travail.