Passées À venir

Vol de carburant : conseils pour éviter le siphonnage

Suite à l’augmentation des prix des carburants, le siphonnage sévit en France. Voici des conseils simples à mettre en place pour éviter le vol d’essence.
Sommaire

Face à l’augmentation du prix des carburants, un phénomène prend de l’ampleur sur tout le territoire français : le siphonnage des réservoirs. Les forces de l’ordre appellent les conducteurs à redoubler de vigilance et à se prémunir du vol de carburant. Voici quelques conseils pour y arriver.

Vol de carburant : conseils pour éviter le siphonnage



Une recrudescence des vols de carburant

Depuis quelques mois, la gendarmerie remarque une augmentation des vols de carburant. Et c’est loin d’être un phénomène isolé, puisque plusieurs automobilistes s’en plaignent partout en France. Ce sont près de 6 millions de litres volés chaque année.

La cause ? L’envolée des prix de l’essence et du diesel qui oscillent entre 1,90 € le litre, et 2,20 € à certaines périodes. Les voleurs amateurs et les gangs en profitent pour voler le carburant des automobiles, mais aussi des poids lourds. Avec un réservoir à grande capacité et facilement accessible, les camions sont une proie privilégiée pour les voleurs.

Du côté des voitures de particuliers, certains constructeurs ne prévoient pas d’équipement spécifique pour éviter le siphonnage. En ayant abandonné le bouchon à serrure, les trappes de carburant sont aisément accessibles et ne sont pas protégées. C’est le cas, par exemple, des automobiles des marques Hyundai, Mercedes ou encore Smart. Elles sont seulement équipées d’une trappe avec une fermeture couplée au verrouillage centralisé, un système qui ne suffit pas à rebuter les voleurs.

D’autres marques ont fait le choix d’équiper leurs modèles avec un système anti-siphonnage, comme chez Ford ou de réutiliser un bouchon à clé, comme chez Renault. Quant aux marques du groupe Volkswagen, elles ont opté pour rendre le clapet anti-refoulement inviolable.

Qu’est-ce que le siphonnage ?

On appelle siphonnage le fait d’aspirer le contenu d’un réservoir. Cette pratique est possible en introduisant un tuyau dans la goulotte de remplissage et en pompant le contenu à l’aide d’un kit de siphonnage, trouvable sur Internet.

Plus besoin d’aspirer le carburant, comme c’était le cas auparavant, désormais les voleurs s’équipent pour quelques euros d’un kit spécialement conçu pour le siphonnage.

Amazon a d’ailleurs enregistré une importante augmentation des ventes de ces kits depuis le début de l’année, ce qui prouve bien que les malfrats continuent d’opérer.

Automobilistes, prévenez les risques de siphonnage

Afin de lutter contre le vol d’essence ou de diesel, les automobilistes sont invités à prendre quelques précautions simples. En voici quelques-unes à appliquer.




Réduire l’accès au réservoir de carburant

Pour ne pas être victime d’un siphonnage, une des premières solutions consiste à limiter l’accès au réservoir. Cela passe notamment par garer son véhicule dans un parking sécurisé, dans un garage ou dans un box. Même si votre véhicule stationne en extérieur la journée pendant que vous êtes au travail, cela réduit tout de même les risques la nuit.

Si vous n’avez pas la possibilité de parquer votre voiture dans un de ces emplacements, il est alors conseillé de la garer sur une place non isolée et éclairée. Si possible, en mettant le côté où se trouve le réservoir, près d’un mur pour qu’il ne soit pas visible de tous. Ainsi, l’accès est restreint au minimum, ce qui complique la tâche aux voleurs.

Pour les camions, attention aux aires d’autoroutes. Il est conseillé de privilégier au maximum les aires éclairées et dotées d’un système de vidéo-surveillance.

Utiliser une crépine anti-siphonnage, un bouchon sécurisé ou un système anti-siphonnage

Certains équipements sont conçus pour éviter ce genre de désagréments. Il est possible de les installer sur son véhicule à tout moment.

En solution peu chère, on retrouve la crépine perforée, qui a pour but d’empêcher les malfrats d’introduire un tuyau dans le réservoir. Il est aussi possible d’opter pour la pose d’un bouchon qui se ferme à clé ou qui se cadenasse. Ou même d’investir dans un dispositif anti-siphonnage, connecté à l’alarme du véhicule. En cas de vol, vous êtes directement averti par un message.

Faire le plein à des moments stratégiques

Autre réflexe à adopter : évitez de faire le plein en week-end, notamment si votre véhicule ne circule pas.

En effet, les week-ends et les périodes de vacances sont propices à l’augmentation des vols de carburant. Préférez plutôt mettre de l’essence ou du gazole en début de semaine.

Concernant les poids lourds, les entreprises de transport conseillent à leurs employés de posséder un jerrycan de carburant, afin de ne pas tomber en panne si jamais ils ont été victimes d’un siphonnage.