Passées À venir

Contraception : Les stérilets Ancora, Novaplus et Sethygyn retirés du marché

Le 18 novembre 2019, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a décidé de « suspendre la mise sur le marché, la distribution, et l’utilisation » des D.I.U (Dispositifs intra-utérins) de marque Ancora, Novaplus et Sethygyn. Qu’est-ce qui justifie une telle décision ? Faisons le point.
Sommaire

L’ANSM a annoncé le retrait du marché de 3 marques de stérilets : Ancora, Novaplus et Sethygyn. Depuis le 18 novembre, les professionnels de santé ne doivent plus les utiliser sur leurs patientes en raison des risques trop élevés de rupture lors du retrait ou d’expulsion partielle ou complète de ces dispositifs contraceptifs.

Contraception : Les stérilets Ancora, Novaplus et Sethygyn retirés du marché


3 marques de D.I.U retirés du marché par l’ANSM

En raison d’un nombre jugé trop important d’incidents liés à l’utilisation de stérilets de marque Ancora, Novaplus et Sethygyn du fabricant Eurogine, l’Agence du médicament a décidé de « suspendre la mise sur le marché, la distribution, et l’utilisation » de ces dispositifs intra-utérins.

Les incidents rapportés concernent principalement la rupture du D.I.U lors de son retrait par un gynécologue, ainsi que l’expulsion spontanée partielle ou totale du stérilet.

Ce type d’incident « peut remettre en cause l’efficacité de la contraception et exposer à un risque de grossesse non désirée », a expliqué l’ANSM.

Les femmes qui utilisent ces stérilets n’ont pas à les faire retirer immédiatement

L’Agence du médicament a expliqué qu’il n’était pas nécessaire pour les femmes qui utilisent actuellement l’un de ces D.I.U de se le faire retirer si la pose a eu lieu « depuis moins de 3 ans ». Une petite carte indiquant la date à laquelle a été posé le stérilet est normalement fournie par le professionnel de santé.

L’ANSM précise que le nombre d’expulsions spontanées augmente après les 3 premières années.

Toutefois, si vous êtes porteuse de l’un de ces stérilets, vous devez être particulièrement vigilante aux signes pouvant indiquer une expulsion.

Les signes qui peuvent indiquer une expulsion de stérilet

L’ANSM rappelle les signes qui peuvent suggérer une expulsion de votre D.I.U :

  • le fil de traction du stérilet absent ou plus long que d’habitude
  • des douleurs abdominales
  • des saignements hors période de règle ou après un rapport sexuel
  • des douleurs lors des rapports sexuels

Il est également possible qu’une expulsion ait lieu sans symptôme particulier.

Dans le doute, consultez au plus vite un gynécologue et utilisez une autre méthode de contraception en complément pour éviter tout risque de grossesse non désirée. Prendre une pilule du lendemain peut s’avérer nécessaire s’il y a eu un rapport non protégé dans les 5 jours précédents l’expulsion (réelle ou suspectée). N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.