Passées À venir

Crédit immobilier : empruntez plus en 2021

Depuis le 1er janvier 2021, les conditions d'octroi des crédits immobiliers ont été assouplies par la HCSF : taux maximum d'endettement, durée du prêt, etc. On vous dit tout.
Sommaire

En ce début d'année, les bonnes résolutions sont au rendez-vous. Depuis le 1er janvier 2021, il est devenu plus facile d'accéder à un prêt immobilier. On fait le point ensemble sur cet assouplissement des conditions d'attribution au crédit pour devenir propriétaire.

L'heure est au changement

Il y a seulement 1 an, les foyers modestes voyaient leurs chances d'accéder à la propriété s'effondrer. Pour cause, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) avait considérablement durci ses conditions à l'octroi d'un crédit immobilier.

Dans l'objectif de protéger les ménages d'un potentiel surendettement, cette autorité en charge de la surveillance du système financier n'avait pas hésité à faire de sévères préconisations aux établissements bancaires : limiter le taux d'endettement à 33 % et la durée de prêt à 25 ans.

Face à cette décision, les professionnels de l'immobilier dénonçaient une « quasi-impossibilité » à devenir propriétaire pour une large tranche de la population française. Plus encore, certains relevaient un non-sens dans le traitement des dossiers dépassant à peine le seuil autorisé. Selon des données recueillies par l'Observatoire Crédit Logement CSA, l'année 2020 a même été synonyme d'une chute de 18 % des crédits immobiliers accordés.

Cependant, nous assistons aujourd'hui à un revirement de situation. Réuni le 17 décembre 2020, le HCSF a désormais accepté de faire quelques concessions en matière de conditions d'emprunt.

Une décision applaudie par les primo-accédants

Effectif depuis le 1er janvier 2021, cet assouplissement des conditions d'attribution au crédit pour devenir propriétaire vise à soutenir les primo-accédants comme le marché immobilier. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, mais aussi président du HCSF évoque à travers cette démarche l'importance d'une facilité et de bonnes conditions d'accès à la propriété pour les Français.

L'augmentation du taux d'endettement et de la durée de prêt

Au regard des nouveaux ajustements mis en place par le HCSF, le taux d'endettement grimpe de 33 % à 35 %. Autrement dit, le montant des mensualités de remboursement calculé par rapport aux revenus de l'emprunteur pourra être un peu plus élevé.

Par ailleurs, sous certaines conditions, il deviendra possible de s'endetter, non plus seulement sur 25 ans, mais également sur 27 ans. Cette durée maximale de prêt sera notamment réservée à l'achat d'un bien neuf, ou d'un bien nécessitant d'importants travaux.

Les banques autorisées à plus d'indulgence

Le HCSF autorise dorénavant les établissements bancaires à faire preuve de plus de complaisance à l'égard des demandes d'emprunt immobilier. La banque aura maintenant la possibilité d'accepter certains dossiers dont le taux d'effort est légèrement au-dessus de 35 %.

Le seuil de tolérance, autrefois à 15 %, augmente à 20 %. Le HCSF annonce cependant que dès la saison estivale 2021, le non-respect de cette latitude pourra être sanctionné.