Passées À venir

Faire le ménage peut s'avérer aussi dangereux que de fumer un paquet de cigarettes par jour

Une récente étude norvégienne montre l’impact des produits chimiques d’entretien sur les poumons des femmes. Cela équivaudrait sur du long terme à fumer un paquet de cigarettes par jour.
Sommaire

Une récente étude norvégienne publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine montre que l’utilisation régulière de produits chimiques d’entretien peut avoir des effets néfastes sur la santé, notamment sur celle des femmes. Un point sur les résultats de cette enquête.

Faire le ménage peut s’avérer aussi dangereux que de fumer un paquet de cigarettes par jour



Faire le ménage avec des produits chimiques serait aussi dangereux que de fumer un paquet de cigarettes par jour

Cette étude s’est portée sur 6 000 participants sur une période de 20 ans. Elle démontre que pour les femmes utilisant régulièrement ces produits, les dommages produits sur les poumons sont équivalents à ceux provoqués par le tabac. Certains sujets ont perdu autant de leur fonction pulmonaire que si elles avaient fumé un paquet de cigarettes par jour, pendant 10 à 20 ans.

L’étude consistait à demander aux participants d’inspirer au maximum puis d’expirer le plus possible. La quantité d’air à la sortie était alors mesurée pour établir des données sur la capacité des poumons. En parallèle, les personnes ont dû remplir des questionnaires concernant leurs habitudes en termes de ménage. Les questions portaient notamment sur la quantité de produits chimiques ménagers utilisés et la fréquence de leur utilisation.

Les résultats de l’étude sont édifiants

Les femmes utilisant souvent ces produits d’entretien ont vu chuter leur capacité pulmonaire.

L’étude précise que les chiffres de l’étude portant sur les hommes ne sont absolument pas comparables à ceux des femmes et suggèrent que les hommes ne seraient pas autant impactés par l’utilisation des produits ménagers. Toutefois, il a été précisé que peu d’hommes dans l’étude avaient un métier lié à l’entretien et peu faisaient le ménage autant que leur femme à la maison.

La professeure Cecile Svanes, médecin à l’université de Bergen et responsable de l’étude précise que même si « les conséquences à court terme des produits chimiques de nettoyages sur l’asthme sont de mieux en mieux documentées », ils ne savent pas encore quels peuvent être les effets sur du long terme. Elle ajoute : « nous craignons que l’utilisation de tels produits chimiques, en endommageant les voies respiratoires jour après jour, puisse accélérer le taux de déclin de la fonction pulmonaire qui arrive avec l’âge [avec une utilisation] sur plusieurs années ».

Les chercheurs pensent que les composants chimiques contenus dans les produits ménagers irritent la fragile membrane muqueuse qui tapisse les poumons, ce qui au fil du temps provoque des dommages durables et un « remodelage » des voies respiratoires.

La solution : opter pour un chiffon microfibre et de l’eau

« Quand vous pensez que vous inhaler de petites particules issues de produits d’entretien qui sont fait pour nettoyer le sol et non vos poumons, peut être que ce n’est pas si surprenant après tout » ironise l’un des chercheurs qui a mené l’étude.
Il ajoute par ailleurs que « ce qu’il y a à retenir de l’étude, c’est qu’à long terme, les produits chimiques d’entretien ont des effets néfastes importants sur vos poumons » et que « la plupart de ces produits peuvent être efficacement remplacés par un chiffon microfibre et de l’eau ».