Passées À venir

Fête des Voisins vendredi 24 mai

C’est dans le 17e arrondissement de Paris qu’a eu lieu la 1re fête des voisins il y a maintenant 20 ans. L’occasion pour ces pionniers de livrer leurs impressions sur ce qui est maintenant devenu une institution dans toute la France.
Sommaire

Tout a commencé à l’initiative d’un habitant du 17e arrondissement de Paris, Atanase Périfan, qui organisa la toute première fête des voisins en 1999. Ce vendredi 24 mai, cet apéro où tout le monde peut participer aura lieu dans toute la France pour la 20e année consécutive. Vous êtes tous invités !

Fête des Voisins vendredi 24 mai


« Le but c’était qu’on se parle »

Atanase Périfan, qui a aujourd’hui 54 ans, a expliqué au Parisien comment lui est venue l’idée d’organiser la fête des voisins : « J’en ai eu l’idée après avoir appris que dans mon arrondissement, une personne âgée était morte depuis 4 mois sans que le voisinage ne s’en rende compte ».

« Lors de la première édition, on ne savait pas s’il y aurait du monde. Au final, on avait rempli la courette. Le but, c’était qu’on se parle. Car, en dehors des réunions de copro, on ne se disait pas forcément bonjour », se rappelle Isabelle, 61 ans, gynécologue.

Un évènement qui a pris de l’ampleur

Atanase avait « peur du bide » lors du lancement de la première édition. « L’un des résidents m’avait lancé (…) : c’est bête votre idée ! La seconde année, il nous observait depuis sa fenêtre. La troisième, il était descendu. Et la quatrième, il devenait l’organisateur », se remémore-t-il.

À l’image de ce voisin qui a mis un peu de temps à se décider, la fête des voisins qui a commencé de manière assez confidentielle dans un immeuble parisien a pris de l’ampleur. Elle est aujourd’hui célébrée par 9 millions de personnes partout en France. 30 millions si on prend en compte la cinquantaine de pays dans laquelle elle est également célébrée.

Les Français ont-ils de bonnes relations de voisinage ?

Mais quelles relations entretiennent vraiment les Français avec leurs voisins ? Selon une étude réalisée par Budget-Maison.com, environ 25 % des Français sondés ont d’excellents rapports avec leurs voisins contre 31 % qui avouent ne pas s’entendre avec les leurs. 38 % seulement estiment toutefois pouvoir engager avec eux de grandes conversations, et ils sont seulement 10 % à déclarer se rendre service mutuellement.

61 % des Français déclarent avoir des évènements de voisinage organisés dans leur quartier… Peut-être l’occasion si vous faites partie des 39 % restants de vous lancer dans l’organisation d’un pot ce vendredi ?