Passées À venir

Gaz : le bouclier tarifaire sera maintenu jusqu'à fin 2022

Les prix du gaz resteront bloqués, non pas jusqu’au mois d’avril, mais bien jusqu’à la fin de l’année 2022. Une bonne nouvelle qui allégera la facture d’énergie de nombreux Français.
Sommaire

Jean Castex était l’invité du 20 heures de TF1, ce jeudi 21 octobre, afin d’annoncer les mesures mises en place face à la hausse des prix de l’énergie et des carburants. Outre le versement d’une indemnité inflation de 100 euros, le Premier ministre a révélé que le blocage des prix du gaz sera maintenu tout au long de l’année 2022.

Gaz : le bouclier tarifaire sera maintenu jusqu’à fin 2022

De combien le gaz a-t-il augmenté en 2021 ?

En 2021, les Français ont fait face à une véritable explosion des tarifs réglementés du gaz. Pendant plusieurs mois, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a multiplié les annonces sur les augmentations à venir. Concrètement, les tarifs du gaz ont bondi de 10 % en juillet, 5 % en août et 8,7 % en septembre. Mais la hausse record a eu lieu le 1er octobre, date à laquelle la facture des consommateurs a grimpé de 12,6 %. En conséquence, les tarifs réglementés d’Engie ont connu une hausse de près de 57 % depuis le 1er janvier.

Face à une telle flambée des prix, nombreux sont les ménages, utilisant le gaz pour se chauffer, qui redoutaient l’approche de l’hiver.

Les prix du gaz resteront bloqués jusqu’à fin 2022

La hausse des prix aurait pu se poursuivre tout au long de l’hiver. Afin d’épargner le portefeuille des Français, le gouvernement a toutefois décidé d’intervenir. Jeudi 30 septembre, Jean Castex a annoncé la mise en place d’un bouclier tarifaire pour bloquer les évolutions de prix du gaz. Ainsi, les tarifs réglementés n’ont finalement pas augmenté de 15 % au 1er novembre. Le Premier ministre avait annoncé que le blocage se poursuivrait jusqu’au mois d’avril 2022.

Ce jeudi 21 octobre, Jean Castex, invité une nouvelle fois au 20 heures de TF1, a précisé que les prix du gaz seront finalement bloqués jusqu’à la fin de l’année 2022. Le bouclier tarifaire sera donc maintenu tout au long de l’année prochaine. Une bonne nouvelle en demi-teinte, puisque dès 2023 les consommateurs payeront le gaz un peu plus cher que les cours du marché, de sorte que les opérateurs puissent récupérer les sommes non versées en 2022.

Pour rappel, les 5,8 millions de foyers qui bénéficient du chèque énergie vont recevoir en décembre un bonus de 100 euros. Cette rallonge exceptionnelle vise à compenser la hausse des prix subie ces derniers mois.

Quid des prix de l’électricité ?

La flambée des prix de l’énergie concernait également l’électricité. Pour réduire l’impact sur le budget des ménages, la hausse des prix de l’électricité sera limitée à 4 % en février 2022. Le Premier ministre en avait fait l’annonce en même temps que le bouclier tarifaire.