Passées À venir

Jus de fruits bio, produits sans gluten : attention aux fausses promesses des industriels

En raison notamment des problèmes de surpoids et de diabète qui touchent de plus en plus les enfants, les consommateurs choisissent des produits qui ont l’air plus sains. Les clients achètent-ils vraiment des produits meilleurs pour la santé lorsqu’ils sont « sans sucre ajouté » ou « sans gluten » ou sont-ils juste victimes d’un nouveau style de « marketing santé » ?

Depuis quelques années, chez les consommateurs une tendance s’impose, celle de vouloir consommer plus sain et plus respectueux de l’environnement. Le « bio » est en plein essor, les nouveaux labels fleurissent, mais les industriels font-ils vraiment des produits plus sains ou le marketing s’est-il adapté en conséquence ? Quelles sont les boissons à favoriser pour votre santé ? Méfiez-vous des fausses promesses des industriels.

Jus de fruits bio, produits sans gluten : attention aux fausses promesses des industriels


Substituer le soda par du jus de fruits n’est pas meilleur pour la santé

À la recherche de boissons plus saines que les sodas — qui ont désormais vraiment mauvaise réputation en raison de leur teneur en sucres bien trop élevée —, vous êtes peut-être parti(e) en quête de boissons plus naturelles pour vous et vos enfants dans les rayons des supermarchés.

Le marketing des industriels a bien ciblé ce nouveau besoin « santé » des clients et promet des jus de fruits, « sans sucre ajouté » ou des smoothies aux vertus toujours plus bénéfiques pour la santé : « énergie », « multivitamines », « antioxydant » peut-on lire sur certains emballages… mais ces mentions séduisantes cachent souvent beaucoup, beaucoup trop de sucres.

Comme le magazine 60 millions de consommateurs le souligne dans son numéro du mois d’aout 2018, certains jus de fruits contiennent plus de sucre que du soda. Dans leur comparatif, ils épinglent notamment le jus de pamplemousse de marque Joker qui « contient 50 % de sucres de plus que le Schweppes Agrum ». Une consommation régulière de ce type de jus de fruits favorise évidemment les risques de surpoids ou de diabète.

Même chose pour les smoothies, qui contiennent certes un peu plus de fibres, mais qui eux aussi contiennent des quantités de sucres néfastes pour la santé.

Dans le magazine de l’association de consommateurs, on apprend également que le «Super smoothie antioxydant » de la marque Innocent composé de kiwi, citron vert, matcha, graines de lin et de vitamines contient 28 g de sucres pour 25 cl, soit 1 g de plus que du Coca-Cola à quantité égale.

Quelles sont les boissons à favoriser pour votre santé ?

On ne le dira jamais assez, l’eau est la seule boisson absolument nécessaire à notre santé. Elle possède la meilleure capacité d’hydratation et permet le bon fonctionnement du métabolisme humain.

Elle peut se boire plate ou gazeuse. Les tisanes, bues chaudes ou froides et sans sucre sont également sans calories et selon la plante choisie peuvent avoir des effets bénéfiques sur l’organisme.

Le thé ou le café sans ajout de sucre ni de lait ne contiennent pas de calories. Attention toutefois à la théine et la caféine qu’ils contiennent en raison de leurs vertus excitantes. Elles sont également diurétiques et n’hydratent pas autant que l’eau.

La consommation de soda n’a aucun bienfait sur la santé et devrait rester occasionnelle en raison de leurs fortes teneurs en sucre qui favorise surpoids, obésité et diabète. Un petit verre occasionnellement si vous ne pouvez pas vous en passer, mais ils sont vraiment à éviter au quotidien et en quantité.

Même chose pour les jus de fruits et smoothies. Il faut bien comprendre que boire un verre de jus de fruits n’est pas équivalent à manger un fruit. Pour obtenir 1 grand verre de smoothie, il est parfois nécessaire de mixer 4 ou 5 fruits qui sont parfois très caloriques comme la banane ou la mangue… Et même « sans sucre ajouté », le sucre naturellement présent dans les fruits fait qu’ils doivent être consommés de façon raisonnable.

Le smoothie de légumes est une option souvent moins calorique si on utilise de la carotte, du chou, des épinards, du concombre… Mais il a généralement moins de succès que son homologue sucré et doit également être consommé avec modération. En effet, l’ingestion d’aliments mixés coupe de la sensation de satiété que les aliments « à macher » procurent et pourrait favoriser la surconsommation d’aliments en général.

Attention aux produits sans gluten

Peu de personnes sont réellement allergiques ou intolérantes au gluten, mais par simple effet de mode ou pour améliorer leur digestion, de plus en plus de personnes essayent d’en limiter leur consommation.

Pâtes, gâteaux, pains, biscuits, farines sont désormais déclinés dans des versions « sans gluten » dans les rayons des grands magasins. Mais encore une fois, gare aux faux semblants !

Les produits qui ne contiennent pas de gluten ne sont absolument pas hypocaloriques et peuvent contenir du sucre ou quantité d’additifs !

Pour vous retrouvez parmi tous ces produits, munissez-vous d’une loupe ou de vos lunettes et lisez la liste des ingrédients et les tableaux de valeurs nutritionnelles qui sont écrits en petits caractères au dos des produits, et dans la mesure du possible, privilégiez les produits frais non transformés.