Passées À venir

« Zéro résidu de pesticides » : un nouveau label pour les fruits et légumes frais différent du bio

Les consommateurs français se soucient de plus en plus de ce qu’ils mettent dans leurs assiettes, la demande croissante de produits bio en est la preuve. Le collectif Nouveaux champs propose une alternative au label bio : la création d'un label garantissant zéro résidu de pesticides sur les fruits et légumes frais. De quoi s’agit-il concrètement ?
Sommaire

Pour répondre à une demande forte des consommateurs de plus en plus soucieux de la qualité de leur alimentation, le collectif Nouveaux Champs crée un nouveau label « Zéro résidu de pesticides » qui sera apposé sur leurs fruits et légumes. Comment reconnaitre ce label ? Est-ce la même chose que le « bio » ?

« Zéro résidu de pesticides » : un nouveau label pour les fruits et légumes frais différent du bio



Qu’est-ce que le collectif Nouveaux Champs ?

Ce sont 7 gros maraichers et arboriculteurs qui ont décidé de se regrouper le 24 janvier 2018 sous le nom « Collectif Nouveaux champs ».

Ils ont annoncé la création de leur nouveau label et logo mercredi 7 février 2018 à Berlin, lors du salon de référence international pour les fruits et légumes frais, Fruit Logistica.

Gilles Bertrandias est le président de ce collectif qui associe Paysans de Rougeline, une filiale de groupes coopératifs du grand sud de la France, pionnière sur le sujet et spécialiste de la tomate, ainsi que Blue Whale (pommes) basé à Montauban, Océane (tomates, concombre, mâches, poireaux..) dans la région nantaise, Pomme Alliance (pommes de terre) basée à Orly, Larrère (carottes) dans les Landes, Fruits et Compagnie (fruits à noyau, fruits à pépins) dans le Gard et Lindor (pommes golden) dans le Limousin.

C’est un slogan blanc et noir sur fond vert, qui sera apposé sur les fruits et légumes sous la forme d’une étiquette ronde où il est écrit « Zéro résidu de pesticides ».

Est-ce que les produits « Zéro résidu de pesticides » sont bio ?

Ces produits ne répondent pas aux normes de l’agriculture biologique qui interdit que les fruits et légumes poussent hors-sol, sur des substrats nutritifs. Seules les cultures en pleine terre peuvent être considérées « bio ».

Gilles Bertrandias a toutefois expliqué le concept du nouveau logo : « Les fertilisants minéraux et les produits de bio-contrôle sont autorisés. Mais tous les produits chimiques de synthèse sont interdits, comme le glyphosate, ou les produits néonicotinoïdes tueurs d’abeilles.

Au final, et après contrôle, chaque produit vendu sous ce label “garantira au consommateur qu’il ne présente pas plus de 0,01 mg de pesticide au kilo”.