Passées À venir

Lancement de la campagne 2019 pour se protéger de la grippe saisonnière

L’épidémie de grippe saisonnière s’est désormais propagée sur toute la métropole. Cette maladie, souvent considérée comme bénigne, peut s’avérer grave, voire mortelle pour les personnes jugées « à risque ». Le ministère de la Santé et les autorités sanitaires lancent une nouvelle campagne nationale sur les gestes d’hygiène à adopter pour limiter la transmission des virus de l’hiver.

Selon l’organisme Santé publique France, la grippe a provoqué 13 000 décès pendant l’hiver 2017-2018. Généralement, la saison débute au mois novembre et s’étend jusqu’en avril. Ce virus infectieux et très contagieux se propage rapidement. La toux, la salive, les éternuements, les postillons, l’air, ou encore le contact direct des mains ou avec des objets contaminés favorisent la transmission des virus de l’hiver d’une personne infectée à une autre. En complément de la vaccination contre la grippe, le ministère des Solidarités et de la Santé et les autorités sanitaires ont décidé de lancer la campagne nationale « Maîtrisez les bons gestes contre les virus de l’hiver » du 14 janvier au 3 mars 2019 pour sensibiliser la population. Un point sur ces gestes simples et efficaces qui permettent de limiter au quotidien la transmission de virus et surtout la grippe.

Lancement de la campagne 2019 pour se protéger de la grippe saisonnière


L’épidémie de grippe saisonnière progresse dans toute la métropole

On distingue 3 types de grippe : le type A est le plus dangereux, plusieurs pandémies meurtrières ont été provoquées par ce virus, par exemple la grippe espagnole de 1918 (plus de 50 millions de morts) et la grippe A (H1N1) en 2009-2010 qui a causé plus de 16 000 décès dans le monde. Le type B est le plus courant et propre à l’homme, c’est lui qui est le responsable des épidémies. Et le type C qui est bénin et présente les mêmes symptômes qu’un rhume.

Cette maladie infectieuse et très contagieuse, appelée également « influenza » s’attaque directement au système respiratoire, puis se répercute sur tout l’organisme. Les symptômes sont généralement : une fièvre élevée (40 °C) accompagnée de frisson et d’un malaise intense, des douleurs musculaires, des maux de tête, une perte d’appétit, la fatigue et une atteinte des voies respiratoires (bronchite, pharyngite ou rhinite).

Dans le cadre de ses missions de surveillance, de vigilance et d’alerte dans les domaines de la santé publique, l’agence sanitaire Santé publique France vient de publier son dernier bulletin épidémiologique ce mercredi 16 janvier 2019. Grâce aux données recueillies par son réseau de partenaires (urgentistes, médecins libéraux, épidémiologistes, laboratoires et réanimateurs), l’agence nationale a constaté que l’épidémie de grippe saisonnière touche désormais la plupart des régions de France métropolitaine.

Elle a commencé en Occitanie, puis s’est installée dans 7 autres régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d’Azur. 5 autres régions sont actuellement en phase pré-épidémique, mais risquent à tout moment de passer la phase de l’épidémie. Cet hiver, la grippe a déjà tué 9 personnes.

Elle dure habituellement entre 3 et 7 jours et peut entraîner des complications graves et des décès chez les personnes dites « à risque ». Le ministère de la Santé estime que 12 millions de Français sont considérés comme ayant une condition physique fragile. Il s’agit des seniors de plus de 65 ans, des femmes enceintes, des jeunes enfants, des personnes souffrant de maladies chroniques comme le diabète, une insuffisance cardiaque ou respiratoire et des personnes souffrant d’obésité morbide. La vaccination est fortement recommandée pour ces personnes « à risque » et reste le meilleur moyen de se protéger contre la grippe et ses complications.

La vaccination contre la grippe est essentielle

Le vaccin contre la grippe reste la meilleure protection contre ce virus. Pour être administré, une seule injection sous-cutanée suffit. Néanmoins, un délai de 15 jours est nécessaire pour être efficacement protégé. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de se faire vacciner dès le mois d’octobre pour se prémunir de la saison de la grippe. Sachant que les virus grippaux se modifient en permanence, le vaccin doit être renouvelé tous les ans.

Il faut savoir que la vaccination baisse de 80 % le taux de morbidité (nombre de personnes touchées par une maladie particulière, sur une population et une période donnée) dû à la grippe chez les adultes en bonne santé.

Elle est gratuite pour les personnes « à risque ». Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site Vaccination Info Service et le calendrier vaccinal du ministère des Solidarités et de la Santé. Vous pouvez également demander des conseils à votre médecin traitant.

« Maîtrisez les bons gestes » pour éviter la propagation de la grippe et autre virus de l’hiver

Même si la vaccination contre la grippe reste le meilleur moyen de se protéger, il existe des gestes simples à adopter au quotidien pour limiter un maximum la transmission de virus d’une personne infectée à une autre personne.

Le ministère de la Santé et l’agence Santé publique France tiennent à les rappeler au grand public en lançant la campagne nationale « Maîtrisez les bons gestes contre les virus de l’hiver » du 14 janvier au 3 mars 2019. L’objectif de cette campagne diffusée sur internet et la presse écrite est de sensibiliser la population à 4 « mesures-barrières » simples et efficaces contre les virus de l’hiver.

La première est de se laver régulièrement les mains à l’eau avec du savon ou une solution hydroalcoolique (solution aseptisante cutanée) pour se désinfecter les mains. La seconde consiste à éternuer dans son coude et non dans ses mains. La troisième est d’utiliser un mouchoir à usage unique. Enfin, il est recommandé aux personnes présentant un symptôme grippal de porter un masque jetable, surtout pour celles qui sont au contact de personnes fragiles (jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou immunodéprimées).

Il ne faut pas oublier que ces virus se transmettent très facilement par la toux, la salive, les éternuements, les postillons ainsi que le contact direct des mains de personnes infectées et le contact avec des objets contaminés. L’air est également vecteur de transmission, surtout dans une pièce fermée comme un bureau, une salle d’attente ou une chambre. Il est donc essentiel d’être vigilant et de mettre en pratique ces gestes de prévention pour réduire au maximum la propagation des virus de l’hiver et principalement celle de la grippe saisonnière.