Le baluchonnage : un dispositif de répit pour les aidants familiaux

Le baluchonnage est un concept innovant qui permet aux aidants familiaux d’être remplacés par un professionnel de santé afin de prendre en charge leur proche 24 heures sur 24 durant leur absence.


En France, près de 8,3 millions d’aidants familiaux accompagnent quotidiennement des personnes âgées ou des personnes handicapées de leur entourage. Ces personnes sont présentes 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. Le baluchonnage dit « le relayage », est un dispositif qui vise à donner un peu de répit à ces personnes et leur permettre de partir se reposer quelques jours.

Le baluchonnage : un dispositif de répit pour les aidants familiaux

Qu’est-ce que le baluchonnage ?

Le baluchonnage ou plutôt « le relayage » est un dispositif qui nous vient de l’autre côté de l’Atlantique et qui vise à octroyer un congé aux aidants familiaux. Il permet de lutter contre la fatigue physique et psychologique des aidants qui ne dispose pas toujours de congé pour déconnecter.

Le relayage peut être mis en place sur une durée minimum de 2 jours et une nuit, soit 36 heures minimum. Il dure en moyenne de 4 à 14 jours par an. En dessous de cette durée minimum, nous ne sommes plus dans le même dispositif. Il faudra alors faire appel à une aide à domicile. Le professionnel sera présent 24 heures sur 24 pour pallier à tous les besoins.

Comment est-il mis en place ? Comment fonctionne ce dispositif ?

Né au Canada en 1999, le projet est porté en France depuis une dizaine d’années par des acteurs locaux dans le secteur médico-social. Il est expérimenté dans plusieurs départements français. Face à une population de plus en plus vieillissante, beaucoup de personnes accompagnent leur proche en manque d’autonomie. Il était donc urgent qu’un tel dispositif soit mis en place pour leur permettre plus de confort.

Le concept est simple : les aidants familiaux sont remplacés par des professionnels de santé formés au préalable. Cette solution doit être planifiée afin de ne pas perturber la personne vulnérable.

Avant remplacement du proche aidant, le professionnel de santé devra rencontrer la personne dépendante pour tisser un premier lien et recevoir toutes les informations relatives à ses missions quotidiennes. En ce qui concerne le coût, le montant sera forfaitaire et variera selon la durée de la mission. N’étant pas encore mis en place sur l’ensemble du territoire français, il est nécessaire de s’informer auprès du CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) de votre région.

 




Les actualités connexes