Passées À venir

Le prix des cigarettes va augmenter à nouveau au 1er mars 2018

Le prix du paquet de cigarettes augmentera de 1 euro en moyenne par paquet au 1er mars 2018. Cette hausse est voulue par le gouvernement pour faire baisser la consommation de tabac des Français et les couts qui y sont liés sur le plan de la Santé publique.
Sommaire

Au 1er mars prochain, les paquets de cigarettes vont tous augmenter de 1 euro en moyenne. Cela s’inscrit dans la volonté du gouvernement de faire baisser massivement la consommation de tabac en France en augmentant progressivement les tarifs jusqu’à atteindre 10 euros le paquet de 20 cigarettes en novembre 2020. Où en sont les prix ? Ces hausses du prix du tabac incitent-elles les fumeurs à arrêter ?

Le prix des cigarettes va augmenter à nouveau au 1er mars 2018



Le paquet de Marlboro ou de Gauloise Blonde passera à 8 euros au 1er mars

Le paquet de Marlboro n’augmentera « que » de 70 centimes, le fabricant Philip Morris ayant apparemment décidé d’absorber lui-même une partie de l’augmentation.

Les paquets de Philip Morris, de Camel et de Gauloise Blonde passeront aussi à 8 euros.

Les cigarettes les moins chères restent les Lucky Strike Red qui étaient à 6,80 euros et qui vont passer à 7,80 euros, tout comme les Winfield et Winston rouge. La marque Chesterfield red passe à 7,80 euros contre 7 euros auparavant.

Deuxième hausse de prix en quelques mois

Cette hausse des tarifs est décidée par le gouvernement. Elle est fixée par un arrêté de 78 pages qui a été publié par le ministère de l’Action et des comptes publics au Journal officiel dimanche 4 février.

Cet arrêté homologue les nouveaux prix de détail fixés, marque par marque, par les industriels après la hausse des taxes applicable elle aussi le 1er mars. Il est signé par le ministre Gérard Darmanin et la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn.

Cette augmentation est la deuxième sous le quinquennat Macron, en novembre dernier, le prix du paquet avait déjà augmenté en moyenne de 30 centimes.

La consommation de tabac ne chute pas proportionnellement à l’augmentation des tarifs

En 2017, les ventes de tabac chez les buralistes ont reculé de 1,49 % en volume, en 2016, une légère baisse de 1,2 % avait été constatée.

Toutefois, les consommateurs n’arrêtent pas en raison de prix élevés, ils vont souvent acheter leur tabac à l’étranger ou au marché noir, qui se développe d’autant plus.

En France, les couts sociaux liés au tabac sont estimés à 26,6 milliards d’euros par an, il y a eu 400 000 nouveaux cas de cancer en 2017 et 150 000 décès recensés par l’Institut national du Cancer.

Le gouvernement, qui veut promouvoir les « comportements favorables à la santé » a donc prévu de continuer à augmenter les prix du tabac pour atteindre le prix de 10 euros par paquet en novembre 2020.

Pour vous aider dans votre démarche d’arrêt du tabac, vous pouvez consulter le site tabac-info-service.fr