Passées À venir

Qu'est-ce-que le Covid long ?

Chez certains malades de la Covid-19, les symptômes persistent plusieurs mois après l’infection. C’est ce que l’on appelle le Covid long.
Sommaire

Il a longtemps été ignoré par les médecins. Et encore aujourd’hui, le Covid long est une affection dont les causes restent largement méconnues. Pourtant, plusieurs centaines de milliers de Français présentent toujours des difficultés à retrouver leur pleine capacité physique plusieurs mois après l’apparition des premiers symptômes.

Qu'est-ce-que le Covid long ?

Qui sont les patients atteints de Covid long ?

Selon la Haute autorité de santé (HAS), les patients atteints de Covid long doivent présenter les trois critères suivants :

  • ils ont contracté la Covid-19 ;
  • ils présentent au moins un des symptômes initiaux au-delà de 4 semaines après leur apparition ;
  • aucun autre diagnostic ne peut expliquer la présence de ces symptômes.

Covid long : quels sont les principaux symptômes ?

Selon la HAS, une importante fatigue est l’un des symptômes parmi les plus fréquents, sans toutefois préciser le pourcentage exact de patients concernés. Les malades de Covid long peuvent également perdre le goût et l’odorat, présenter des troubles cardiothoraciques (douleurs thoraciques, tachycardie, dyspnée, ou encore toux), des troubles neurologiques, ainsi que des troubles digestifs et cutanés. Autrement dit, les symptômes sont assez variés.

D’ailleurs, combien de personnes sont concernées par le Covid long ? Selon une étude chinoise menée sur plus de 1 700 patients qui ont été hospitalisés et publiée en janvier 2021, 63 % d’entre eux présentaient toujours des signes de fatigue plus de 6 mois après l’apparition des premiers symptômes.

Le 10 mai 2021, une étude de l’Inserm a été publiée dans la revue Clinical Microbiology and Infection. Les chercheurs ont suivi 1 137 patients qui ont été hospitalisés. Et 6 mois après l’infection, 60 % des patients présentaient toujours au moins un symptôme (généralement une importante fatigue et des difficultés respiratoires) et 25 % trois symptômes ou plus. D’ailleurs, 2 % des patients suivis ont dû être une nouvelle fois hospitalisés.

Enfin, les chercheurs n’ont pas observé d’amélioration au fil des mois. Le nombre de personnes qui présentaient des symptômes est passé de 655 patients au bout de 3 mois à 639 après 6 mois.

Comment expliquer ces troubles persistants ?

Alors, quelles explications donner au Covid long ? Comme la Covid-19 est une maladie récente, il n’existe pas assez d’études sur les patients atteints de symptômes qui persistent. Toutefois, selon les chercheurs trois hypothèses existent : une dimension psychologique, une réaction du système immunitaire et une persistance du virus.

Par ailleurs, le Covid long n’est pas réservé uniquement aux patients qui ont été hospitalisés. Ainsi, certains malades de la Covid-19 qui sont restés isolés chez eux présentent toujours des symptômes plusieurs mois après l’infection.


Quelle est la prise en charge du Covid long ?

À l’heure actuelle, le Covid long est reconnu comme maladie professionnelle uniquement pour les soignants qui ont des séquelles respiratoires. Pour les autres patients, leur demande de reconnaissance en affection de longue durée est souvent refusée. Pourtant, cela permettrait une prise en charge des soins de 100 %. Ils pourraient également percevoir des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail prolongé. Selon l’étude de l’Inserm, un tiers des patients qui ont toujours des symptômes plus de 6 mois après l’infection n’est toujours pas retourné travailler.