Voter blanc, nul ou s'abstenir aux élections

Vote nul, vote blanc, s'abstenir sont trois manières différentes de participer à une élection : quelles sont leurs différences ? Quels impacts ont-ils sur le scrutin ?

En France, nous sommes 51 millions à bénéficier du droit de vote et 45 millions à être inscrits sur les listes électorales. Sur ces 45 millions de personnes inscrites, combien iront voter ?

Le taux de participation est un révélateur fort de l'intérêt ou non à une élection, aux candidats et à leurs idées. Il en va de même concernant le vote blanc, le vote nul et l'abstention. Les chiffres extraits de ces votes contestataires sont intéressants à prendre en considération. Quelles sont leurs différences ? Comment voter blanc ou nul ? Ou plutôt s'abstenir ?

Voter blanc, nul ou s'abstenir aux élections

Voter blanc

Depuis une loi de 2014, les votes blancs sont comptés séparément des votes nuls.

Si vous souhaitez voter blanc, sachez que votre vote sera comptabilisé comme un vote blanc :

  • si votre enveloppe est vide
  • ou s'il y a un bulletin vierge dans celle-ci.

Le vote blanc est un vote volontaire qui souligne l'envie de participer à l'élection. Le votant exprime sa déception concernant le choix des candidats et de leurs idées.

  • Le vote blanc n'est pas comptabilisé comme vote exprimé et n'influe donc pas sur le résultat de l'élection.

Voter nul

Lors de l'élection, muni de votre carte électorale, vous votez nul si vous mettez dans l'enveloppe une réponse non valable.

Par exemple, votre vote est nul si vous mettez un bulletin mentionnant le nom d'une personne :

  • non inscrite comme candidat à l'élection
  • qui n'a pas le droit d'être candidate

De même, votre bulletin de vote est considéré nul si :

  • vous mettez plusieurs bulletins, un bulletin non réglementaire ou autre chose qu'un bulletin dans l'enveloppe
  • votre bulletin comporte des mentions annotées, des dessins ou des rayures
  • votre bulletin est déchiré

Le votant peut effectuer un vote nul de manière volontaire ou involontaire. On observe qu'il y a une volonté de participer au scrutin. Comme pour le vote blanc, l'électeur s'est déplacé au bureau de vote.

Pratiquer l'abstention

Rien de plus facile que de s'abstenir en ne vous déplaçant pas au bureau de vote le jour de l'élection.

Vous êtes libre d'être inscrit sur les listes électorales et de ne pas aller voter.

Les raisons peuvent être multiples :

  • vous êtes en déplacement loin de votre bureau de vote
  • vous êtes malade
  • l'élection ne vous intéresse pas
  • c'est votre façon de manifester votre mécontentement...

Sachez que si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas vous déplacer au bureau de vote le jour de l'élection, vous pouvez toujours faire une procuration à une personne de confiance.

 




Les actualités connexes
Les dates des prochaines élections politiques
Les dates des prochaines élections politiques
Election en Métropole, en Outre-Mer et depuis l'étranger : quelles sont les dates des futures élections législatives, européennes, municipales, départementales, régionales, consulaires et présidentielles ?