Passées À venir

Baptiser son enfant civilement

Il est possible de baptiser un enfant en dehors des préceptes religieux en choisissant une célébration laïque ou républicaine. De quoi s’agit-il ? Tour de la question.
Sommaire

Qu’il s’agisse d’un baptême civil, laïque ou républicain, chacun de ces synonymes fait référence à une cérémonie non religieuse. Cette notion apparue en 1784 permet d’accueillir un enfant dans la communauté républicaine et le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. En quoi consiste ce baptême laïque ? Quelle est sa valeur juridique ? Comment se déroule la cérémonie ? Un point sur la situation.

Baptiser son enfant civilement



Qu’est-ce que le baptême civil ?

Le baptême civil est une alternative ou un complément au baptême religieux qui lui, est un sacrement.

Alors que son organisation est prévue dans un décret, le baptême laïque n’est pas reconnu comme étant un acte d’état civil. D’ailleurs, aucun texte législatif ne lui est vraiment applicable.

Il permet de rattacher moralement un enfant à une communauté et de lui désigner un parrain et une marraine qui l’accompagneront dans les différentes étapes de sa vie.

Toutefois, il s’agit d’un engagement purement moral et privé. Pour que ces derniers soient légalement reconnus comme tuteurs en cas de disparition ou de défaillance des parents, un acte notarié sous seing privé doit être rédigé.

    Qui peut demander le baptême de l’enfant ?

    Les seuls à pouvoir décider d’un baptême sont les responsables légaux.

    En cas de séparation, le parent désireux de faire baptiser son enfant doit en informer l’autre.
    Si ce dernier ne manifeste pas clairement son opposition, son silence est assimilé à un accord implicite.

      À qui vous adresser pour organiser le baptême ?

      C’est la mairie du lieu où vous résidez qui organise ce genre d’évènement. La démarche est gratuite. Toutefois, l’administration n’est pas obligée de le célébrer. Si tel est le cas, vous pouvez demander une dérogation auprès d’une autre commune.



        Quels documents devez-vous fournir pour un baptême civil ?

        Comme cette pratique n’a pas d’assise juridique, les documents à produire peuvent varier d’une administration à l’autre. En règle générale, sont demandés :

        • le livret de famille
        • l’acte de naissance de l’enfant
        • un justificatif de domicile
        • une photocopie de la pièce d’identité des parents, du parrain et de la marraine

        Comment se déroule la cérémonie civile ?

        Encore une fois, l’organisation d’un baptême civil relevant de la compétence exclusive du maire, le déroulement de la cérémonie est personnalisé en fonction de ses exigences et capacités.

          Il est d’usage de proposer aux familles une rencontre préalable avec le service de l’état civil afin de leur donner les explications nécessaires. Habituellement, le baptême a lieu le samedi après-midi en présence des parents, de l’enfant, du parrain, de la marraine et du reste de la famille.

          Exemple du déroulement d’une cérémonie

          Le maire ou son adjoint accueille les parents, l’enfant et les participants dans la salle des mariages. Il rappelle l’origine de la cérémonie, fait un discours sur l’enfant et expose les valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité, respect des personnes et des biens d’autrui).

          Il invite ensuite le parrain et à la marraine à formuler solennellement leur engagement et accepter leurs nouvelles responsabilités. Enfin, un certificat de parrainage civil peut être délivré dans certains cas.