Passées À venir

Comment fonctionne une assurance au tiers ?

Lorsque vous achetez votre première voiture ou que vous changez de véhicule vient le moment du choix de la formule d’assurance. Comment fonctionne l’assurance au tiers ? Que couvre-t-elle ?
Sommaire

L’assurance au tiers est la couverture minimale légale. Quelles sont les garanties proposées ? Quelles sont les limites ? Comment choisir une formule d’assurance adaptée à vos besoins ? Faisons le point.

Comment fonctionne une assurance au tiers ?



Qu’est-ce qu’une assurance au tiers ?

L’assurance au tiers est également connue sous le nom de responsabilité civile. Elle est obligatoire pour tous les véhicules terrestres (voiture, même sans permis, deux ou trois roues motorisés, tondeuse autoportée avec un siège), ainsi que pour les remorques.

Elle permet de couvrir tous les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer aux tiers, par le biais de votre véhicule.

Quelles différences avec l’assurance tous risques ?

Alors que l’assurance au tiers est le premier niveau d’assurance, l’assurance tous risques est bien au-dessus.

L’assurance tous risques vous couvre en effet pour tous les dommages causés aux tiers et ceux dont vous êtes responsable, que ce soit sur le plan matériel ou corporel. Vous êtes également indemnisé pour les vols, bris de glace, incendie ou autres aléas, en fonction des garanties choisies.

Le montant de la prime est toutefois plus élevé.

Il existe également une formule intermédiaire, dont le niveau de garantie se situe entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques.

Quelles sont les garanties ?

L’assurance au tiers couvre :

  • les dommages corporels causés aux tiers : décès ou blessures d’un passager, d’un conducteur, d’un cycliste ou d’un piéton ;
  • les dommages matériels causés au véhicule, à la vitrine, au bâtiment ou à tout autre bien appartenant à un tiers.



Quelles sont les limites de l’assurance au tiers ?

L’assurance au tiers ne couvre, comme son nom l’indique, que les tiers.

Elle exclut par conséquent :

  • la couverture de l’assuré ;
  • la couverture des biens de l’assuré.

Si vous subissez des dommages corporels ou matériels en tant qu’assuré au tiers, vous ne serez pas indemnisé, dans le cas où vous êtes responsable du sinistre.

Comment choisir son assurance au tiers ?

Afin de savoir quelle formule d’assurance choisir, vous devez évaluer vos besoins. Ils dépendent principalement de trois critères :

  • l’ancienneté de votre véhicule : il est inutile d’assurer tous risques un véhicule de plus de 10 ans. En effet, en cas d’accident, votre assurance appliquera un coefficient de vétusté. Le montant de l’indemnisation proposée ne présentera par conséquent que peu d’intérêt. L’assurance au tiers sera alors plus adaptée ;
  • votre profil de conducteur : en tant que jeune conducteur, vous paierez une prime d’assurance plus élevée. À moins que votre véhicule ne soit haut de gamme, il est préférable de choisir une formule au tiers, afin de limiter vos dépenses ;
  • vos habitudes en matière de conduite et votre cadre de vie : à quel rythme utilisez-vous votre véhicule ? Combien de temps passez-vous sur la route ? Roulez-vous plutôt en ville ou sur l’autoroute ? Les vols sont-ils fréquents dans votre quartier ? Tous ces éléments sont à prendre en compte dans votre réflexion.

L’assurance au tiers, c’est pour qui ?

Au vu des critères énoncés plus haut, l’assurance responsabilité civile convient parfaitement :

  • aux propriétaires de vieux véhicules, faiblement ou pas coté à l’Argus ;
  • aux propriétaires de véhicules peu utilisés, qui s’exposent par conséquent moins à des risques d’accident ;
  • aux jeunes conducteurs, qui réduisent ainsi leurs dépenses en matière d’assurance ;
  • aux petits budgets.

Quelles garanties optionnelles ?

En matière d’assurance, il est toujours possible de personnaliser son contrat.

Si votre niveau de garantie vous paraît trop faible, il vous est toujours possible de compléter votre couverture par des options :

  • bris de glace ;
  • vol ;
  • incendie ;
  • protection juridique, etc.

Quelles démarches pour souscrire votre assurance ?

Pour assurer votre véhicule, prenez le temps de comparer les offres de plusieurs compagnies d’assurance en demandant un ou plusieurs devis.

Avant de signer votre contrat, veillez à être attentif :

  • aux garanties proposées ;
  • au montant de la franchise ;
  • aux éventuelles exclusions ;
  • au montant de la prime d’assurance.

Quelle sanction en cas de conduite sans assurance au tiers ?

Assurer un véhicule est une obligation.

Si vous n’êtes pas tenu de choisir une formule au tiers et pouvez tout à fait vous orienter vers des garanties élargies, vous êtes néanmoins contraint de rouler avec un véhicule assuré.

Un conducteur conduisant un véhicule non assuré s’expose au paiement d’une amende de 3 750 euros.

Selon les circonstances, cette sanction peut être complétée par d’autres peines (travaux d’intérêt général, suspension de permis ou encore immobilisation du véhicule).