Passées À venir

Conduire avec un permis étranger en France

Sous quelles conditions peut-on conduire en France avec un permis étranger ? Quelles démarches sont à réaliser pour être en conformité avec le Code de la route français ? Tour d’horizon de la question.
Sommaire

Assurez-vous d’être en règle avec le Code de la route français. Conduire en France avec un permis étranger non valable vous expose à de fortes sanctions : peine de prison, amende et confiscation du véhicule. Les démarches à effectuer afin de conduire en France en règle sont différentes en fonction de la durée de votre séjour, du pays d’obtention de votre permis ainsi que de votre nationalité. Explications.

Conduire avec un permis étranger en France


Conduire en France pour un court séjour avec un permis étranger

Vous être libre de conduire avec votre permis étranger valide pour un court séjour (vacances, rendez-vous professionnel, etc.).

Quels documents vous faut-il pour conduire en France ?

Pour les permis obtenus hors l’EEE, votre permis doit être traduit en français ou alors être accompagné d’un permis de conduire international.

Les Européens (membres de l’EEE) sont libres de circuler avec leur permis de conduire valide. Il n’ont pas besoin d’un permis traduit ou d’un permis de conduire international.

Le permis de conduire des étudiants étrangers en France

Les étudiants étrangers qui détiennent un titre de séjour étudiant peuvent conduire avec leur permis étranger pendant toute la durée de leurs études. Il doit être valide, délivré par le pays dans lequel ils résidaient avant d’entrer en France et être rédigé ou traduit en français.

Après ses études, l’ancien étudiant qui souhaite continuer à conduire en France et qui a obtenu un autre titre (par exemple une carte de séjour salarié) doit demander l’échange de son permis étranger contre un permis français, si celui-ci n’est pas un permis obtenu dans l’EEE. Si le permis a été obtenu dans l’EEE, l’ancien étudiant continue à rouler avec jusqu’à la fin de validité du permis.

L’installation en France : quel impact sur la légalité de votre permis ?

Pour l’étranger ayant un permis de conduire obtenu dans un pays non membre de l’EEE, la première chose à savoir est que vous êtes libres de circuler pendant un an maximum avec votre permis. Ce dernier doit être valide, rédigé ou traduit en français et avoir été délivré par votre pays de résidence avant votre installation en France.

Vous devez avoir l’âge minimal requis pour la conduite. Votre permis ne doit pas faire l’objet d’une suspension ou d’un retrait. Vous devrez respecter également les observations médicales inscrites sur votre permis (port de lunettes obligatoire par exemple).

Vous devez avoir obtenu votre permis de conduire avant votre premier titre de séjour.

Au-delà d’un an en France, vous devrez faire une demande d’échange de votre permis étranger contre un permis français.

Pour l’étranger ayant un permis de conduire obtenu dans un pays membre de l’EEE, il peut faire une demande d’échange de son permis national contre un permis français ou continuer à circuler avec son permis d’origine. L’échange est toutefois obligatoire s’il souhaitait demander une nouvelle catégorie de permis ou s’il a commis en France une infraction.