Passées À venir

Conseils pratiques pour choisir son Champagne

Le monde des vins et Champagnes est un univers qui possède son propre langage. Il est important de connaitre quelques rudiments en la matière. Le Champagne est un vin mis au point à la fin du XVIIe siècle dont la technique de fermentation du jus de raisin donne au vin ses bulles. Comment bien le choisir ?

Produit de fêtes par excellence, le Champagne est une boisson très plébiscitée par les Français. Dans les rayons des supermarchés ou chez les cavistes, il n’est pas toujours facile de choisir. Découvrez quelques conseils pratiques pour sélectionner votre breuvage des fêtes de fin d’année.

Conseils pratiques pour choisir son Champagne


Un cadre réglementaire précis

La qualité du breuvage s’apprécie grâce au cru, au cépage et au millésime. Le cru indique l’endroit là où la vigne pousse. Le lieu de production du Champagne est précisément établi par un texte législatif du 22 juillet 1927 : 5 départements seulement ont la possibilité d'en produire : l’Aisne, l’Aube, la Haute-Marne, la Marne et la Seine-et-Marne. Soit 33 500 ha au total pour l’appellation Champagne.

7 cépages permis pour produire du champagne

Pour le Champagne, il existe différents cépages. Il s’agit de la variété de raisins qui permet de faire le vin. 7 cépages sont permis par la réglementation : l’Arbane, le Chardonnay, le Petit Meslier, le Pinot Meunier, le Pinot Noir, le Pinot Blanc et le Pinot Gris.

Le Blanc de blancs est mis au point avec seulement du raisin à peau blanche et jus blanc. C’est donc souvent le cépage Chardonnay. Le Blanc de noirs est élaboré avec des raisins à peau noir mais à jus blanc. Le cépage sera alors du pinot noir ou du pinot meunier.

Cuvées millésimées

Le millésime correspond à l’année de récolte. Composé seulement de raisins d’une même année, il associe les cépages et les régions, et a vieilli au moins 3 ans en cave. Son goût peut donc changer d’un millésime à l’autre. Selon les Maisons, uniquement les meilleures années sont millésimées. Certains beaux millésimes peuvent coûter cher.



Prêter attention à certaines mentions pour éviter les arnaques

Pour être sûr que votre bouteille est vraiment du Champagne, il faut vérifier si les mentions obligatoires y figurent bien. Il ne faut pas acheter un vin mousseux nommé « Champagne déclassé » ou « jeunes vignes ». Ces expressions cachent souvent des arnaques. Il faut donc se méfier.

Ainsi, l’appellation « Champagne » doit nécessairement apparaître sur l’étiquette et sur le bouchon. L’indication de la teneur en sucre comme extra-brut, brut ou sec doit aussi figurer.

La classification d’enregistrement doit apparaître

Le nom ou la raison sociale de l’élaborateur, ainsi que la ville de son siège social doivent être précisés. La classification d’enregistrement doit également figurer sur l’étiquette de la bouteille. Plusieurs initiales peuvent apparaître.

« M.A. » veut dire « Marque d’acheteur ». C'est en général la propriété des distributeurs et particulièrement de la grande distribution. La marque peut s’associer avec plusieurs élaborateurs et commercialiser le Champagne sous la même marque.

« R.M. », ou Récoltant manipulant. Il récolte son raisin, travaille à l’élaboration du vin dans sa propriété et le vend lui-même.

« C.M. » signifie coopérative de manipulation. La coopérative transforme le raisin de ses producteurs dans les locaux de sa propriété pour mettre au point le Champagne puis le vendre.

« S.R. » veut dire société de récoltants. Les membres de cette société de récoltants sont issus de la même famille. Elle met au point du Champagne avec le raisin de la récolte de ses membres et le vend.

« R.C. » a pour signification : récoltant coopérateur. Le récoltant coopérateur récolte son raisin, le transmet à sa coopérative puis récupère des vins en cours d'élaboration ou prêts à être vendus pour les vendre lui-même.

« N.M. » signifie : négociant manipulant. Le négociant manipulant achète des raisins, des moûts ou des vins et s’occupe de l’élaboration dans ses locaux avant de vendre le vin. Les grands noms de Champagne figurent dans cette catégorie.

Ces initiales, associées à un numéro qui est lié au numéro d’enregistrement de la marque, sont attribués par le CIVC (Comité interprofessionnel des vins de Champagne).

Regarder la robe

La personnalité d'un Champagne se voit dans la couleur de sa robe. Plus la couleur est claire, plus le vin sera léger. Un champagne à la couleur vieil or ou or gris sera en général plus charpenté.

Quelques conseils pour la conservation

Après avoir acheté un Champagne, il peut être conservé plusieurs années, même si cette boisson est proposée à maturité et n’a pas à être gardé sur une longue période. Pour le garder, il est recommandé de placer la bouteille à l’horizontal, dans un lieu frais avec un taux d'humidité important, avec peu de lumière et de vibrations.