Passées À venir

Identifier facilement les numéros de téléphone gratuits et surtaxés

Beaucoup d’entreprises commerciales ou services administratifs possèdent désormais leur propre plateforme téléphonique avec des numéros commençant par 08 ou en 4 chiffres. Comment savoir combien vous sera facturé le service et comment l’identifier ?

Afin d’éviter les mauvaises surprises sur vos factures de téléphone, il est important de connaitre la tarification du numéro composé et de pouvoir identifier facilement un interlocuteur téléphonique. Tour d’horizon des services téléphoniques.

Identifier facilement les numéros de téléphone gratuits et surtaxés


Numéro vert, gris ou violet : un code couleur pour les identifier facilement

Il est difficile de mémoriser les débuts de numéro, c’est pourquoi il existe un code couleur officiel pour signaler facilement à l’appelant à quel type de service il a affaire : une bannière verte pour un appel gratuit, une bannière grise pour un numéro « normal » non surtaxé et une bannière violette pour les numéros SVA surtaxés.

Numéros verts

Les numéros verts sont des numéros entièrement gratuits, appel et service. Ils peuvent se présenter sous 3 formes : un numéro à 10 chiffres commençant par 0800 à 0805 ou un numéro à 6 chiffres commençant par 116 ou par un numéro à 4 chiffres commençant par 30 ou 31.

Numéros gris

Des numéros à tarification « normale ». L’appel est inclus dans votre forfait téléphonique fixe ou mobile ou est tarifé au prix d’un appel local. Le service associé à ce numéro est gratuit. Il s’agit cette fois des numéros à 10 chiffres commençant par 0806 à 0809 ou des numéros courts à 4 chiffres commençant par 1 ou 3.

Numéros violets

Ce sont des numéros surtaxés ou numéros SVA (Service Valeur Ajoutée). Leur tarification est variable. Ils peuvent commencer par 081, 082, 089 ou être des numéros courts à 6 chiffres commençant par 118 ou à 4 chiffres et commencer par 1 ou 3.

Les numéros violets, dits surtaxés, doivent faire apparaitre clairement la tarification de l’appel. Il existe 2 types de facturation : « à l’acte » ou « à la durée ». En plus d’être visuellement apparente, cette information doit vous être obligatoirement précisée par un serveur vocal lorsque vous appelez.

La facturation « à l’acte » est une facturation forfaitaire, indépendante de la durée de l’appel. Que votre appel dure 5 secondes ou 30 minutes, le tarif sera le même. La facturation « à la durée » comporte un prix à la minute. Plus vous restez en ligne, plus vous payez.

Attention, certains numéros ont la double tarification. Par exemple, 2,99 euros par appel + 0,35 centime la minute.

Le cout de ces appels est reporté sur votre facture téléphonique dans la rubrique « hors forfait ».

L’annuaire inversé des numéros surtaxés SVA vous aide à les identifier

Depuis le 1er octobre 2015, l’Autorité de Régulation des Télécoms (ARCEP) a redéfini les règles en matière de numéros SVA, c’est-à-dire les « numéros spéciaux » payants de Service à Valeur Ajoutée.

Afin d’aider le consommateur à identifier facilement ces numéros, à savoir à quoi ils correspondent et combien est facturé le service, un annuaire inversé des numéros SVA Infosva.org a été mis en place dès 2015.

En vous rendant sur le site internet dédié à l’identification des numéros SVA, vous n’aurez qu’à entrer le numéro concerné et la date pour obtenir le nom du service commercial et le type de service proposé, l’identité du fournisseur de service et un numéro pour le contacter.

Il n’est pas obligatoire pour tous les numéros surtaxés de figurer dans cet annuaire inversé, ou il peut arriver que certaines informations sur l’entreprise ne soient pas rendues publiques pour des raisons de sécurité ou de confidentialité. Les numéros verts n’ont pas à y figurer, les numéros payants dédiés aux professionnels ne figurent pas systématiquement dans cette base de données non plus.

Mais l’utilisation de cet annuaire inversé vous donnera une première idée du service ou de la personne que vous aurez au bout du fil en appelant et combien cela vous coutera.

Attention aux arnaques

Faites attention aux arnaques où l’on vous demande de rappeler un numéro sans vous préciser grand-chose ou avec un motif étrange du type « vous avez gagné un voyage, contactez le 0800… » ou « pour que votre colis vous soit livré appelez au… » ou encore lorsque vous recevez un appel d’un numéro que vous ne connaissez pas et que l’interlocuteur raccroche juste après que vous ayez décroché. Avant de rappeler, utilisez l’annuaire inversé SVA.



À qui signaler un numéro frauduleux ?

Sur le site de l’annuaire inversé des SVA, vous pourrez également signaler un numéro, grâce à un bouton rouge situé sous le cadre récapitulatif des informations après avoir effectué une recherche.

Vous pourrez effectuer un signalement si les informations de l’annuaire sont erronées, si vous avez des difficultés à contacter le service client du service concerné pour réclamation ou pour alerter sur les pratiques commerciales liées à ce numéro.

En cas de doute important concernant un service téléphonique ou en cas de fraude avérée, vous pouvez signaler un numéro frauduleux en envoyant un SMS au 33700 ou via le site internet de signalement des arnaques par téléphone et SMS. En dénonçant les fraudeurs, vous permettez à des agents d’agir auprès des entreprises concernées et de vérifier la nature de leurs agissements. Si les règles strictes qui encadrent les numéros surtaxés ne sont pas respectées, ils peuvent suspendre l’accès à cette ligne téléphonique.

À savoir : la majorité des opérateurs téléphoniques ont une option gratuite de blocage de vos appels vers les numéros surtaxés, qui peut s’avérer particulièrement utile pour protéger vos enfants, des personnes âgées ou vulnérables.

Dans un registre un peu différent, le site du gouvernement Bloctel permet également de s’inscrire « sur liste rouge » afin de ne plus être sollicité par des démarcheurs.