Passées À venir

Précautions pour éviter les incendies de sapin de Noël

Le sapin de Noël est indispensable pour célébrer dignement l'arrivée du petit Jésus, mais il demeure un produit inflammable et responsable d'incendies domestiques chaque année. Quelle est la réglementation en vigueur ? Quelles sont les consignes de sécurité à respecter pour éviter les blessures et les risques d'inflammabilité ?
Sommaire

Les fêtes de Noël approchent à grands pas et des milliers de foyers français s’apprêtent à choisir et décorer leur sapin de Noël. Qu’il soit naturel ou artificiel, cet élément de décoration est devenu incontournable. Toutefois, il convient d’être très vigilant, car le sapin est un produit inflammable. Un point sur la réglementation en vigueur et les consignes de sécurité à suivre attentivement pour réussir vos fêtes de Noël et éviter les risques d’inflammabilité et de blessures.

Précautions pour éviter les incendies de sapin de Noël


La réglementation en vigueur pour les arbres de Noël

Le sapin de Noël est un grand classique. Personne n’imagine célébrer le soir de Noël sans un beau sapin décoré de boules pailletées et de guirlandes lumineuses, avec des dizaines de cadeaux à ses pieds.

Selon les données de France AgriMer, en 2016 environ 7,1 millions de sapins ont été achetés par les ménages en France. Malheureusement, chaque année, des incendies domestiques se produisent à cause des sapins et provoquent des intoxications ou des brûlures. Il suffit en effet d’une trentaine de secondes pour que l’incendie se propage dans votre salon. C’est pourquoi il est indispensable de connaître la réglementation en vigueur pour se prémunir des dangers de ces produits inflammables.

Pour les sapins floqués de neige ou givre artificiel

Selon le décret n°91-1175 du 13 novembre 1991 modifié portant application de la loi du 21 juillet 1983 relative à la sécurité des consommateurs en ce qui concerne certains objets, tous les professionnels vendant des arbres de Noël naturels ou artificiels recouverts par flocage doivent obligatoirement apposer sur l’étiquetage ou la notice de leurs sapins la mise en garde suivante : « Ne pas approcher d’une flamme ou d’un corps incandescent (bougies ou cierges magiques, par exemple). Ne pas laisser de guirlandes électriques branchées sans surveillance. »

De plus, ce message d’alerte sur les risques d’inflammabilité doit impérativement être accompagné du pictogramme représentant une flamme.

Dans le cas où les arbres de Noël sont distribués sans étiquetage ou sans notice, les termes de la mise en garde et le pictogramme doivent apparaître de façon visible sur les lieux de vente.

Ce dispositif de sécurité est également valable pour toutes les branches d’arbres ou compositions étant recouvertes d’une neige artificielle ou d’un givrage.

Pour les sapins de Noël artificiels

Les extrémités métalliques de la cime et de la ramure des arbres de Noël artificiels sont généralement réalisées en fil de fer (pointes acérées et coupantes) et sont susceptibles de blesser les enfants, notamment au niveau des yeux. C’est pourquoi les extrémités doivent obligatoirement être munies d’une protection ou être conçues de manière à éviter tout risque de blessure aux personnes.

Afin de vérifier si l’arbre de Noël artificiel que vous avez choisi est conforme aux exigences de sécurité, veillez à ce que votre sapin réponde à la norme NF S54-200 de décembre 1994 relative aux arbres de Noël artificiels — protection des extrémités métalliques. Ce document spécifique ne s’applique qu’aux arbres de Noël artificiels dont la hauteur est supérieure à 600 mm (elle est mesurée de la base du tronc à la cime de l’arbre dans son extension maximale). Cette norme ne s’applique pas aux sapins artificiels dont la hauteur est inférieure ou égale à 600 mm, car ils sont considérés comme des décors de table.

Les consignes de sécurité pour les sapins de Noël

Il est primordial de respecter les consignes de sécurité dictées par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) et l’association UFC Que Choisir (Union fédérale des consommateurs) pour écarter tout risque de blessure et éviter que votre arbre de Noël ne s’enflamme et provoque un incendie.

Si vous achetez un sapin naturel (le Nordmann, le Nobilis ou encore le Fraseri), il est conseillé d’opter pour un arbre de « première fraîcheur » qui a été coupé courant novembre (seules quelques épines se détachent) plutôt qu’un sapin « sec » (coupé mi-août) qui peut représenter un vrai combustible.

Idéalement, il faut le placer à une distance raisonnable de toute source de chaleur et son pied doit toujours être dégagé de tout objet combustible.

Sachez que les bougies allumées sont formellement interdites. Ainsi, n’allumez jamais les bougies que vous accrochez sur les branches de votre sapin. Attention également aux « cierges magiques » qui projettent des étincelles.

Les sapins floqués de neige ou givre artificiel sont les plus inflammables. Il est donc essentiel d’éviter tout contact avec une flamme ou un corps incandescent.

Dans le cas où vous opteriez pour un sapin de Noël artificiel, il est important de veiller à ce que les extrémités métalliques de ses branches soient repliées ou munies de bouts solidement fixés afin d’écarter tout risque de blessures.

Enfin, il est indispensable d’utiliser des guirlandes électriques qui répondent à la norme NF EN 60598-2-20 et de ne jamais les laisser branchées la nuit ou la journée sans surveillance. En effet, la chaleur des lampes ou un court-circuit serait susceptible de provoquer un incendie.

    Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter directement une DDPP (Direction départementale de la protection des populations) ou une DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).