Passées À venir

Travail en intérim : les avantages et les inconvénients

Le travail intérimaire, s’il comporte des inconvénients bien connus, présente aussi des avantages qui peuvent correspondre à certains profils et choix de carrière.
Sommaire

L’emploi en intérim représente environ 8 % de la population active en France. Se tourner vers le travail temporaire est parfois une contrainte, mais peut aussi être un choix pour diverses raisons. En effet, ce type d’emploi, fortement critiqué pour sa précarité, présente aussi de réels avantages pour de nombreuses personnes, notamment en début de carrière ou en reconversion professionnelle.

Travail en intérim : les avantages et les inconvénients



Comment s’inscrire dans une agence d’intérim ?

Il existe de nombreuses agences d’intérim, comme Adecco, Manpower, Samsic ou encore Randstad et certaines agences, comme UpSkills ou Expectra sont spécialisées en emplois cadres. Il est par ailleurs tout à fait possible de s’inscrire dans plusieurs agences pour multiplier ses chances de trouver des missions.

Vous pouvez vous rendre en agence muni de votre CV ou vous inscrire directement sur le site Internet en renseignant vos expériences, vos préférences de missions et vos disponibilités. Votre conseiller se chargera alors de vous proposer des emplois en adéquation avec votre profil.

Si vous acceptez une mission, vous devrez signer un contrat de mission de travail temporaire avec l’agence. De son côté, celle-ci établit un contrat de mise à disposition avec l’entreprise cliente. Ainsi, votre seul employeur est l’agence d’intérim. C’est elle qui gère les relations entre les intérimaires et les entreprises, qui verse les salaires et les primes et délivre les fiches de paye.

Durée du contrat de travail temporaire

Un contrat de mission en intérim peut être renouvelé une fois, mais sa durée totale ne doit pas dépasser 18 mois. Une mission sur le même poste et pour le même motif qui excède cette durée peut mener à une requalification du travail temporaire en CDI et à des sanctions envers l’employeur (3 700 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement).

Les motifs du recours à l’intérim pour l’employeur

Un employeur peut choisir de faire appel à un intérimaire, notamment pour remplacer un salarié absent (congé maternité, long arrêt maladie, etc.) ou faire face à un surcroît temporaire d’activité. Cette solution lui permet également d’externaliser le recrutement de ce personnel et ainsi de libérer du temps au service des Ressources humaines, surtout dans le cas d’une période d’activité intense durant laquelle le temps de travail de chacun doit être optimisé.

L’employeur peut aussi faire appel à un intérimaire pour tester la création d’un poste ou se rassurer avant de recruter cette personne en CDD de longue durée ou en CDI.




Les avantages de l’intérim

Le travail en intérim offre une grande diversité d’avantages qui permet aux intérimaires de trouver leur compte avec ce type d’emploi. Si certains privilégient l’aspect financier, d’autres sont attirés par la diversité des missions qu’il permet.

Un avantage financier

Les missions d’intérim se terminent avec le versement de deux indemnités qui donnent au travail temporaire un réel aspect financier profitable :

  • l’indemnité de fin de mission. Elle représente 10 % de la rémunération brute de la mission ;
  • l’indemnité compensatrice de congés payés. Elle représente également 10 % de la rémunération brute de la mission.

Ainsi, un intérimaire touchant une rémunération au SMIC (1 645 euros brut) touchera 329 euros supplémentaires, soit un total de 1 974 euros. Ces indemnités sont soumises aux cotisations sociales et sont imposables au titre de l’impôt sur le revenu.

À noter : le versement de ces indemnités est reporté en cas de reconduction du contrat.

Se former et se reconvertir

Le travail temporaire permet de diversifier les expériences professionnelles. C’est un vrai plus pour découvrir de nouveaux métiers et développer son réseau, tant pour les personnes démarrant leur vie active que pour les personnes en reconversion professionnelle. Par ailleurs, l’intérim offre la possibilité de développer de fortes compétences en matière de flexibilité, d’adaptabilité et de réactivité, puisque les secteurs d’activité, les employeurs et les délais de disponibilités sont très variables.

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, l’intérim permet aussi au salarié de s’assurer un salaire le temps de développer sa nouvelle activité.

La flexibilité et le confort de l’intérim

Les missions de travail temporaire étant souvent courtes, l’intérimaire a la possibilité de rapidement passer d’une mission à une autre ou d’en refuser une nouvelle si la première ne lui a pas convenu. Il reste ainsi maître de son parcours professionnel. Par ailleurs, l’intérim offre un certain confort, puisque le salarié n’a pas besoin de chercher du travail. C’est l’agence d’intérim qui se charge de le trouver pour lui et les entreprises clientes ne manquent pas.

Enfin, une mission d’intérim peut parfois déboucher sur un CDI, ce qui peut être une belle opportunité pour un intérimaire souhaitant retrouver une certaine stabilité et une sécurité d’emploi.

Les avantages sociaux de l’intérim

Les agences d’intérim cotisent au Fonds d’action sociale du travail temporaire (FASTT). Ce fonds propose aux intérimaires un accompagnement et une protection en ce qui concerne le logement (location, hébergement d’urgence), l’argent (gestion de budget, financement de projet), les déplacements (permis de conduire, location, achat et réparation de véhicule), la santé (complémentaire santé et prévoyance) et la garde d’enfants.

Les inconvénients de l’intérim

Les avantages de l’intérim sont à mettre au regard de ses inconvénients. Être intérimaire constitue indéniablement une situation précaire, car la date de la prochaine mission est toujours incertaine. De plus, la plupart des postes disponibles sont peu qualifiés et peuvent être éprouvants physiquement (port de charges lourdes, horaires de nuit, etc.).

L’intérimaire doit aussi être disponible très rapidement (parfois du jour au lendemain, voire le matin pour l’après-midi) s’il ne veut pas louper une mission et celle-ci peut parfois ne durer que quelques heures. Ces contraintes constituent néanmoins un avantage cité plus haut : un gain de compétences en termes de flexibilité, d’adaptabilité et de réactivité.

Enfin, les revenus et les conditions de travail sont très variables en fonction des entreprises clientes et des missions proposées. La précarité de ce statut peut rendre plus difficile l’accès à des financements. Les banques seront plus réticentes à accorder un prêt ou imposeront des conditions plus contraignantes à l’intérimaire, car elles considéreront que sa situation n’est pas stable.

 

Redacteur
Philippe

Touche à tout, mon parcours professionnel m’a permis de découvrir les domaines de l’imprimerie, de la communication, de l’informatique et de l’audiovisuel. Également passionné de voyages, cette diversité d’expériences côté pro, comme côté perso, est une aide précieuse dans la rédaction de mes articles, que j’espère complets et plaisants à lire.