Passées À venir

De nouvelles conditions pour les allocations chômage

Deux textes officiels, un arrêté et un décret datant respectivement du 22 et 29 juillet, énoncent plusieurs modifications concernant les allocations chômage. Explications.
Sommaire

La crise sanitaire a considérablement impacté le secteur de l’emploi et n’a fait qu’augmenter la précarité. De nouvelles mesures gouvernementales ont vu le jour pour aider à traverser cette période. L’allocation chômage connaît notamment des modifications en matière d’affiliation, mais aussi de versement.

De nouvelles conditions pour les allocations chômage

La durée d’affiliation abaissée

La durée d’affiliation correspond à une durée minimale de travail nécessaire pour bénéficier d’une allocation chômage. Depuis la publication du décret, les personnes qui perdent leur emploi et arrivent à la fin de leur préavis entre le 1er août et le 31 décembre 2020 sont susceptibles d’obtenir une diminution de la durée d’affiliation. Elle passe ainsi de 6 à 4 mois, soit de 130 à 88 jours.

Pour prétendre à une allocation chômage, il est indispensable d’avoir travaillé un certain nombre de jours au cours de la période de référence d’affiliation (PRA). Depuis le 1er août, la PRA est exceptionnellement allongée. Elle s’élève à 27 mois, au lieu de 24, pour les personnes âgées de moins de 53 ans à la fin de leur contrat. Pour les plus de 53 ans, la PRA est plus longue et elle est portée à 39 mois, au lieu de 36.

Un versement de l’allocation chômage prolongé

Le versement de l’allocation chômage est prolongé pour les demandeurs d’emploi qui ont épuisé leur droit entre le 1er mars et le 31 mai 2020. Les intermittents du spectacle, artistes ou techniciens, et les demandeurs d’emploi domiciliés à Mayotte sont également mentionnés comme bénéficiaires dans l’article 1 de l’arrêté.

La durée de prolongation diffère en fonction de la date de fin de droit. En effet, elle est de 92 jours pour des personnes arrivant en fin de droit avant le 31 mars 2020, 61 jours pour une fin prévue au cours du mois d’avril 2020 et 31 jours au cours du mois de mai 2020. En ce qui concerne les intermittents du spectacle et les demandeurs résidant à Mayotte, d’autres durées sont précisées.

La prolongation de versement prend effet automatiquement pour tous les demandeurs d’emploi répondant aux critères.

Pour information, la réforme concernant le mode de calcul de l'assurance chômage, initialement prévue le 1er avril 2020 puis repoussée en septembre, est reportée au 1er janvier 2021.