Passées À venir

Maladie d'Alzheimer : développement d'un accueil de nuit

L’ Ehpad « Les Abondances » à Boulogne-Billancourt expérimente un accueil de nuit pour les malades d’Alzheimer. Une belle initiative pour accompagner les aidants.
Sommaire

Aujourd’hui, il existe de nombreuses possibilités d’accueil en journée, permettant de soulager les aidants de personnes atteintes de maladies cognitives. A l’origine, les plateformes d’accompagnement et de répit avaient été créée spécialement pour venir en aide aux proches de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Leur fonction s’est aujourd’hui étendue pour soutenir les aidants de toute personne âgée en perte d’autonomie. Ces plateformes proposent diverses solutions mais l’accueil de nuit y est très peu développé. Aujourd’hui, des établissements expérimentent le concept.

Maladie d’Alzheimer : développement d'un accueil de nuit

En quoi consiste cet accueil de nuit ?

L’épuisement des aidants

La période nocturne est souvent source de confusion pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. C’est une situation particulièrement éprouvante pour les proches aidants,qui sont sur le qui-vive jour et nuit. Il devient difficile dans ces conditions de prendre du temps pour soi, de mener une vie sociale satisfaisante et tout simplement d’avoir des temps de récupération.

Le fonctionnement, en pratique

Depuis quelques mois, l’Ehpad « Les abondances » à Boulogne Billancourt expérimente l’accueil de nuit pour les malades d’Alzheimer. Les aidants qui souhaitent bénéficier de cette prestation doivent contacter directement la plateforme de répit des Abondances.

L’accueil débute en soirée. La personne passe la nuit dans l’établissement puis le matin, prend un petit-déjeuner. Elle a ensuite la possibilité d'enchaîner sur une journée en accueil de jour. La chambre, à la décoration chaleureuse, est conçue pour que la personne aidée se sente aussi bien qu’à son domicile.

En amont, une rencontre entre le personnel et le couple aidant-aidé est prévue. Ce moment permet d’échanger sur les habitudes de la personne qui sera accueillie. Une nuit d’essai est planifiée et cette prestation est totalement encadrée par du personnel spécialisé. Différentes activités sont proposées pour la soirée mais aussi en cas d’insomnie et de déambulations.

Grâce à la contribution de la fondation Médéric Alzheimer, les familles peuvent actuellement bénéficier de cet accueil gratuitement. Si vous souhaitez connaître les possibilités d’accueil qui existent près de chez vous, vous pouvez contacter le CLIC (Centre local d’information et de coordination) de votre région.

Maladie d'Alzheimer : autres expérimentations en cours

Dans la même veine, d’autres projets sont en cours en France. Pour exemple dans les Vosges où le Centre Hospitalier de Neufchâteau propose des interventions à domicile, en soirée ou la nuit. Ces visites, réalisées par des spécialistes en gérontologie, ont pour but d’accompagner le couple aidant-aidé et de lui apporter des conseils pour faciliter le quotidien.

Autre démarche dans la Manche, où un service d’aide à domicile renforce son dispositif en prolongeant le temps de passage des visiteurs du soir (de 20 à 60 minutes). Cela permet de réaliser des activités favorisant l’apaisement (relaxation, communication par l’approche Snoezelen) et de préparer la nuit de la personne aidée.

Des expérimentations sont également prévues pour les personnes atteintes de maladie cognitives qui résident en Ehpad. Dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, 21 établissements vont mettre en place des PASA (Pôle d’activité et de soins adaptés) de nuit pendant deux ans. Cet espace vise à proposer des activités de détente pour favoriser le sommeil des résidents. Les objectifs de ce projet sont multiples : réduire la prise de médicament pour l’endormissement, faciliter le travail des soignants et améliorer le bien-être des patients.