Passées À venir

Travailleurs indépendants : Frais de repas déductibles de l'impôt sur le revenu 2020

Les entrepreneurs individuels percevant des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) ou BNC (Bénéfices non commerciaux) peuvent déduire de leur impôt sur le revenu 2020, les repas pris dans le cadre professionnel. Explications.
Sommaire

Être travailleur indépendant peut parfois vous conduire à inviter ou accompagner des clients ou futurs associés au restaurant. Vous pouvez aussi être amenés à manger chez un client de façon régulière. Dans ce cas, il est possible de déduire ces frais de bouche de l’impôt sur le revenu. Toutefois, certaines conditions sont à respecter. Voici comment déduire vos frais supplémentaires de repas de votre impôt sur le revenu en 2020.

Travailleurs indépendants : Frais de repas déductibles de l'impôt sur le revenu 2020


Quels entrepreneurs peuvent déduire fiscalement les frais de repas ?

Tous les entrepreneurs soumis à l’impôt sur le revenu, qu’ils perçoivent des bénéfices industriels et commerciaux ou des bénéfices non commerciaux, ont le droit de déduire leurs frais de repas supplémentaires de leur impôt sur le revenu.

Dans quelles conditions les frais de repas professionnels sont-ils déductibles ?

Tout travailleur indépendant souhaitant déduire ses repas pris hors de son domicile à des fins professionnelles doit absolument s’assurer que ceux-ci soient nécessaires à l’exercice de sa profession (déplacement chez un client, repas d’affaires…).

De plus, ils doivent être justifiés par une distance trop importante entre le lieu de travail et le domicile.

Quel est le montant des frais de repas qu’il est possible de déduire en 2020 ?

Les seuils de déduction sont plafonnés par l’administration fiscale. Ceux-ci sont remis à jour chaque année et paraissent dans le BOFiP (Bulletin officiel des finances publiques) le 31 janvier.

Afin de calculer le montant à déduire, il suffit de réaliser la différence entre la limite d’exonération (fixée à 19 euros TTC) et la valeur forfaitaire d’un repas à domicile, s’élevant à 4,90 euros TTC. Pour 2020, le montant maximum a donc été fixé à 14,10 euros par repas.

Bon à savoir : au-delà de 19 euros TTC, la valeur du repas est considérée comme excessive. Si sa note s’élève à plus de 19 euros, l’entrepreneur ne pourra pas déduire plus de 14,10 euros. Ce surplus sera considéré comme une dépense personnelle. Cependant, s’il arrive à prouver qu’il était impossible de déjeuner à un tarif moindre dans les environs, il pourra alors déduire le surplus.