Passées À venir

Une attestation obligatoire après le couvre-feu

En lien avec l’instauration du couvre-feu, une nouvelle attestation devient obligatoire en Île-de-France et dans 8 métropoles. Un point sur ce document.
Sommaire

L’annonce d’un couvre-feu est tombée mercredi 14 octobre 2020 au cours d’une interview du président de le République. Elle fait partie d’un ensemble de nouvelles restrictions destinées à réfréner la propagation de l’épidémie de Covid-19. À l’occasion de sa prise de parole ce jeudi 15 octobre, le Premier ministre, Jean Castex, a apporté des précisions sur le sujet. Dès samedi minuit, les habitants d’Île-de-France et de 8 autres métropoles devront se munir d’une attestation pour circuler, dans le cadre de leur emploi ou pour une urgence, après 21 heures.

Une attestation obligatoire après le couvre-feu

Le retour de l’attestation obligatoire

Le système de l’attestation pour se déplacer n’est pas inconnu des Français, après une première version pendant le confinement, puis l’attestation employeur. À compter du samedi 17 octobre à minuit, un couvre-feu sera instauré dans plusieurs métropoles, de 21 heures à 6 heures du matin. Au sein de ces zones, les bars, restaurants et salles de spectacle seront donc tenus de fermer leurs portes dès 21 heures. Évidemment, tous les professionnels travaillant la nuit auront le droit de circuler, à condition de posséder une attestation dérogatoire. Il en sera de même pour toute personne se déplaçant après le couvre-feu avec un motif valable, une urgence médicale, porter assistance à un proche en situation de dépendance, un avion à prendre ou un animal à promener par exemple. De fait, les transports en commun seront bel et bien maintenus selon les horaires habituels.

Comment télécharger l'attestation dérogatoire ?

L’attestation dérogatoire sera accessible au format papier et au format numérique sur le site du gouvernement et du ministère de l’Intérieur. Valable une heure, il suffira de la télécharger et la conserver à portée de main, pour la présenter au besoin. En plus de l’attestation, les professionnels en activité après le couvre-feu devront posséder un justificatif de l’entreprise ou une carte, qui prouve la nécessité du déplacement.

Quelles sont les pénalités en cas d’absence d’attestation ?

La mise en place d’une attestation dérogatoire après le couvre-feu vise à réduire les interactions sociales la nuit. Le non-respect de ces restrictions implique une sanction sous la forme d’une amende de 135 euros. En cas de récidive, elle peut aller jusqu’à 3 750 euros et six mois d’emprisonnement. Le président de la République a également confirmé la présence de contrôles en insistant sur la responsabilité de chaque citoyen en période d’épidémie.

Les métropoles concernées par le couvre-feu

Dans de nombreuses métropoles, la situation sanitaire est alarmante justifiant le recours au couvre-feu pour 8 d’entre elles, en plus de la région Île-de-France, soit les métropoles de : Lille, Rouen, Toulouse, Montpellier, Aix-Marseille, Grenoble, Saint-Étienne et Lyon.

Une attestation obligatoire après le couvre-feu