Passées À venir

Connaître sa durée d'indemnisation aux allocations chômage

La durée d'indemnisation de l'ARE varie d'un demandeur d'emploi à l'autre. Elle dépend à la fois de son âge et de sa durée d'emploi au cours d'une période définie. Cette démarche vous communique les informations nécessaires pour calculer la durée de vos versements ARE.
Sommaire

La durée d’indemnisation d’un demandeur d’emploi est variable. Elle dépend principalement du nombre de jours (ou d’heures) durant lesquels il a travaillé au cours d’une période définie. Toutefois, la durée de versement de l’allocation chômage est limitée en fonction de l’âge de la personne.
Par ailleurs, la nouvelle convention d’assurance chômage du 14 avril 2017 prévoit une modification des conditions d’indemnisation pour les personnes âgées de plus de 50 ans qui perdent leur emploi à compter du 1er novembre 2017.

Connaître sa durée d'indemnisation aux allocations chômage





Durée d’indemnisation du chômage

Pour bénéficier d’une allocation d’aide au retour à l’emploi, il est nécessaire de remplir plusieurs conditions.
Une de ces conditions est d’avoir travaillé au moins 122 jours ou 610 heures au cours des 28 derniers mois, ou au cours des 36 derniers mois pour les personnes âgées de plus de 50 ans.
Notez que pour les personnes dont le contrat prend fin à compter du 1er novembre 2017, la durée d’affiliation est abaissée à 88 jours (ou 610 heures).

Les demandeurs d’emploi qui justifient d’une période d’affiliation suffisante pour bénéficier de l’ARE seront indemnisés selon le principe « un jour travaillé égal un jour indemnisé ». Cela signifie que la durée pendant laquelle vous avez travaillé au cours de la période définie correspondra à votre durée d’indemnisation.

Cette durée d’indemnisation est toutefois limitée.
Ainsi, les personnes de moins de 50 ans ne pourront percevoir leurs allocations au-delà de 24 mois, et ce même s’ils ont travaillé davantage.
Puis pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans, la durée maximale d’indemnisation est fixée à 36 mois.

Cas particuliers des personnes de plus de 62 ans

Les personnes de plus de 62 ans qui n’ont pas atteint l’âge légal de départ en retraite ou qui n’ont pas cotisé suffisamment de trimestres pour prétendre à une retraite à taux plein peuvent bénéficier de l’ARE.
Celles qui sont indemnisées par Pôle Emploi depuis plus d’un an, peuvent sous certaines conditions, bénéficier d’un allongement de leur période d’indemnisation.
Il est pour cela nécessaire d’avoir cotisé au minimum 12 années à l’assurance chômage et 100 trimestres au cours de sa carrière.

Modifications des durées d’indemnisation pour certains demandeurs d’emploi à compter du 1er novembre 2017

Pour les personnes qui perdent involontairement leur emploi à compter du 1er novembre 2017, la durée maximale d’indemnisation est modifiée en fonction de leur âge.

Ainsi, pour les demandeurs d’emploi âgés de 50 à 52 ans, la durée maximale d’indemnisation est abaissée à 2 ans au lieu de 3 ans.
Ceux qui ont 53 et 54 ans pourront percevoir leurs allocations chômage durant 30 mois maximum, sauf s’ils sont indemnisés au titre de l’AREF (allocation d’aide au retour à l’emploi formation). Dans ce cas, la période d’indemnisation est augmentée de 6 mois.
Puis dès l’âge 55 ans, il sera possible d’être indemnisé jusqu’à 36 mois maximum, soit 3 ans.

Notez que les séniors âgés de 50 à 54 ans qui souhaitent se former pourront bénéficier d’un crédit de 500 heures sur leur CPA (compte personnel d’activité).