Passées À venir

Cyclistes : peut-on circuler partout en ville ?

Circuler en vélo : où est-il possible de circuler en ville et quelles sont les sanctions applicables en cas d'infractions commises en vélo ?
Sommaire

Tout comme les automobilistes, les cyclistes sont soumis au code de la route. Ainsi, il est nécessaire de connaître la réglementation qui s'impose à vous. Cette démarche vous informe des règles à respecter pour circuler en ville et à défaut, des sanctions applicables en cas d'infraction.

Cyclistes : peut-on circuler partout en ville ?



Les aménagements adaptés à la circulation des cyclistes

Au sein des différentes agglomérations, des aménagements spécifiques sont mis en place pour favoriser la circulation des cyclistes.

La piste ou bande cyclable

En présence de pistes ou bandes cyclables, vous pouvez parfois être dans l'obligation de les emprunter.
Il est nécessaire de distinguer ces deux aménagements. Une bande cyclable est une voie qui se trouve directement sur la chaussée tandis que la piste cyclable est une voie isolée de la circulation des automobilistes.
Ces aménagements sont signalés par un panneau à fond bleu sur lequel est représenté un vélo. L'obligation d'utiliser ces voies de circulation dépend de la forme du panneau. Un panneau carré vous donne la possibilité de choisir ou non d'utiliser cette voie. À l'inverse, un panneau rond, vous oblige à emprunter cet aménagement.

Y a-t-il une limitation de vitesse à respecter sur une piste cyclable ?

De manière générale, même si le cycliste n'a pas de limitation de vitesse à respecter, il est invité à adopter une vitesse de croisière raisonnable. Hors agglomération, sauf circonstance exceptionnelle, il est inconcevable qu'un cycliste puisse dépasser la limitation en vigueur. En agglomération (en ville), il se doit de respecter les limitations signalisées. Soit 20 km/h dans les zones de rencontre, 30 km/h dans les zones 30 (et voies limitées à 30) km/h et 50 km/h partout ailleurs.

Le trottoir

Circuler sur un trottoir est strictement interdit, sauf si la signalisation vous l'autorise (présence d'une piste cyclable sur le trottoir). Les enfants âgés de moins de 8 ans peuvent quant à eux rouler sur le trottoir.

Le double-sens cyclable

Il s'agit d'une rue à sens unique pour les automobilistes, mais qui autorise la circulation à double sens pour les cyclistes. Cet aménagement est signalé par la présence d'un panneau carré à fond bleu sur lequel on trouve deux flèches en sens inverse. Sur l'une de ces flèches, est représenté un vélo. Un marquage au sol est également visible.

Les couloirs de bus

Dans certaines agglomérations, il vous est possible de circuler dans les voies de bus. Cette autorisation vous est signalée par la présence d'un panneau rond à fond bleu sur lequel est représenté un bus et en dessous duquel se trouve un pictogramme de vélo. Dans les villes où circuler sur les voies de bus est interdit, le pictogramme du vélo est barré.

La rue piétonne, l'aire piétonne ou la zone de rencontre

En tant que cycliste, vous êtes autorisé à circuler dans ces zones, sauf si la signalisation vous l'interdit.
Dans ces zones, le piéton est prioritaire. Vous devez donc veillez à rouler au pas et à ne pas gêner la circulation des piétons. En cas de fortes affluences, il convient de descendre de son vélo.

Le SAS vélo

Dans les carrefours dotés d'un feu tricolore, des SAS vélo sont présents. Il s'agit d'un emplacement réservé aux cyclistes et situé en tête de file. Il vous permet ainsi de vous placer devant une file de voitures. Cet aménagement permet aux automobilistes de bien vous voir et d'anticiper vos changements de direction.

Les sanctions encourues en cas d'infractions commises en vélo

Tout comme les automobilistes, les cyclistes sont tenus de respecter le code de la route.
Toute infraction est sanctionnée par une amende forfaitaire pouvant varier de 11 € à 135 €.
Par exemple, ne pas circuler sur une piste cyclable lorsque cela est obligatoire ou ne pas signaler une intention de changer de direction est passible d'une amende forfaitaire de 2ème classe, soit 35 €.
L'utilisation du téléphone, le non-respect de l'arrêt à un feu rouge ou encore circuler sur un trottoir, est puni d'une amende forfaitaire de 4ème classe, soit 135 €.
Ces amendes peuvent dans certains cas être majorées ou minorées.

Sachez, qu'une infraction commise en vélo ne peut donner lieu à un retrait de point sur son permis de conduire. Cependant, certaines infractions peuvent conduire à une suspension judiciaire de votre permis de conduire. Cela peut être le cas lorsque vous circulez en vélo en état d’ébriété ou que vous mettez la vie d'autrui en danger.