Passées À venir

Effectuer une mission de volontariat international en entreprise

Le VIE (Volontariat international en entreprise) est une forme de service civique. Il permet à un jeune de se faire une expérience professionnelle à l’étranger. Un point sur ce dispositif.
Sommaire

Si vous souhaitez acquérir une expérience professionnelle à l’étranger, le VIE ou Volontariat international en entreprise, est un dispositif qui vous permet de réaliser une mission au sein d’une entreprise française implantée hors de France. De quoi s’agit-il concrètement ? Qui peut en bénéficier ? Comment s’inscrire ?

Effectuer une mission de volontariat international en entreprise


Le volontariat international en entreprise : une mission temporaire

Au même titre que le service civique, le VIE est une mission volontaire effectuée au sein d’une entreprise française à l’étranger pendant 200 jours minimum. Elle peut être réalisée dans l’humanitaire, dans le domaine de la culture, de l’environnement ou du développement économique, scientifique ou technique.

Tous les jeunes ressortissants d’un pays membre de l’EEE (Espace économique européen) âgés de 18 à 28 ans peuvent effectuer un VIE. Pour être éligible, vous devez avoir effectué la JDC (Journée de défense et de citoyenneté), disposer de vos droits civiques et avoir un casier judiciaire vierge. Un diplôme ou une expérience professionnelle peuvent également être exigés selon les missions et entreprises.

Les missions de volontariat international en entreprise durent entre 6 et 24 mois. Elles peuvent être renouvelées une fois pendant 2 ans maximum. Pour bénéficier d’un renouvellement, la demande doit être effectuée 1 à 3 mois avant que le contrat ne se termine.

Postuler pour une mission VIE

Après avoir consulté les offres sur le site du CIVI (Centre d’information sur le volontariat international) ou de Pôle emploi et trouvé une annonce qui correspond à vos attentes, vous devez vous inscrire et déposer votre candidature en ligne.

Avant cela, élaborez un CV en format PDF ou Word et munissez-vous de votre identifiant défense indiqué sur le certificat de participation à votre JDC. Si vous n’avez plus cette attestation en votre possession, vous pouvez demander un duplicata auprès du centre du service national.

Une fois votre espace créé, vous pourrez postuler à une mission qui vous intéresse.

Si votre candidature est acceptée, vous devrez réaliser certaines formalités médicales. Selon le pays de destination, un ou plusieurs vaccins doivent être faits. Puis, un mois avant votre départ vous devez passer une visite médicale avec un médecin agréé par l’ARS (Agence régionale de santé).

Statut et droits du volontaire international en entreprise

Dans le cadre du VIE, les jeunes sont placés sous la responsabilité de l’ambassade de France. À ce titre, ils disposent d’un statut public.

Les volontaires ne perçoivent pas un salaire, mais une indemnité mensuelle fixe dont le montant s’élève à 723,99 €. À cela, s’ajoute une indemnité supplémentaire qui varie selon le pays d’accueil.

En ce qui concerne les congés payés, ils acquièrent 2,5 jours ouvrés par mois.

Lorsque vous vous rendez à l’étranger dans le cadre d’un VIE, vous continuez à bénéficier d’une couverture santé. Néanmoins, vous ne serez plus assuré par la sécurité sociale française, mais par une assurance privée, et ce, jusqu’à votre retour en France.

Enfin, pour ce qui est de la retraite, les périodes de mission en VIE sont prises en compte dans le calcul de vos droits à la retraite.