Passées À venir

Rechercher un emploi saisonnier : les secteurs d'activité qui recrutent le plus pendant l'été

De nombreux secteurs d’activité recherchent des saisonniers pour renforcer leurs effectifs et faire face à la hausse d’activité de l’été. Quelles sont les conditions à respecter pour occuper un emploi saisonnier ? Quand et comment s’y prendre ? Quels sont les secteurs d’activités qui recrutent le plus pendant l’été ?

Chaque été, des centaines de milliers de contrats saisonniers sont à pourvoir partout en France. Dans l’agriculture, l’hôtellerie, la restauration, le tourisme, la vente ou encore l’animation, les secteurs qui connaissent un pic d’activité important pendant l’été sont nombreux. Certaines entreprises doivent remplacer des titulaires partis en congé, alors que d’autres ont besoin de personnel supplémentaire pour renforcer leurs équipes et répondre à la saisonnalité de leur secteur d’activité (temps de la récolte, moisson, afflux de touristes, etc.). Faisons un point sur les conditions à respecter pour occuper un emploi saisonnier, la période propice pour commencer ses recherches, et surtout les secteurs d’activité qui ont fortement besoin de recruter des saisonniers pendant la période estivale.

Rechercher un emploi saisonnier : les secteurs d’activité qui recrutent le plus pendant l’été


La règlementation applicable aux travailleurs saisonniers

L’âge légal

En France, l’âge légal pour occuper un emploi de saisonnier est de 16 ans.

Il est possible de travailler dès l’âge de 14 ans, mais l’employeur doit obligatoirement avoir l’accord de l’inspection du travail. Pour cela, il doit obtenir une autorisation préalable à l’embauche auprès de la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), 15 jours avant de conclure un contrat de travail.

Par ailleurs, tous les mineurs de moins de 18 ans ne peuvent pas signer de contrat de travail sans l’autorisation des parents ou d’un représentant légal.

Les mineurs sont autorisés à travailler uniquement pendant les vacances scolaires et sous certaines conditions.

Il est important de rappeler que certains travaux sont très réglementés et d’autres sont formellement interdits aux jeunes travailleurs âgés de moins de 18 ans en raison de leur dangerosité (articles L.4153-8 et D.4153-15 à D.4153-37 du Code du travail).

La durée légale de travail

Pour un saisonnier âgé de moins de 16 ans, le temps de travail maximum est de 7 heures par jour, soit 35 heures par semaine.

S’il a entre 16 et 18 ans, il peut travailler 5 heures supplémentaires, uniquement si son employeur a l’autorisation de l’inspection du travail.

Concernant tous les saisonniers de plus de 18 ans, la durée de travail est limitée à 10 heures par jour, soit 48 heures par semaine.

La loi impose que chaque salarié bénéficie d’un jour de congé par semaine et d’au moins 20 minutes de pause toutes les 6 heures. Les saisonniers sont limités à 40 heures supplémentaires par trimestre.

Le salaire moyen

Si le saisonnier est âgé entre 17 et 18 ans, son salaire sera à hauteur de 90 % du SMIC.
S’il s’agit d’un mineur de moins de 17 ans, il est fixé à 80 % du salaire minimum.
Enfin, tous les saisonniers âgés de plus de 18 ans doivent percevoir au minimum l’équivalent du SMIC.

Pour rappel, au 1er janvier 2019, le SMIC est fixé à 10,03 € brut de l’heure, soit 1 521,22 € brut mensuel.

Concernant la restauration des saisonniers, rien de spécifique n’est prévu par le droit du travail, à l’exception du secteur de l’hôtellerie-restauration. La convention collective nationale des hôtels, cafés et restaurants du 30 avril 1997 oblige en effet l’employeur à nourrir gratuitement son personnel ou à lui verser une indemnité compensatrice.

Même s’il n’existe aucune obligation légale ni réglementaire, les employeurs ont le droit de mettre à disposition un logement pour les travailleurs saisonniers qu’ils emploient. Par contre, ce logement est considéré comme un avantage en nature. Il est donc soumis à cotisations sociales.

La période idéale pour chercher un job d’été

Pour décrocher un emploi de saisonnier, vous devez vous y prendre le plus tôt possible pour anticiper la concurrence. Certains secteurs d’activité commencent à recruter dès le mois de janvier, mais la plupart des offres d’emploi estivales font leur apparition sur internet en mars.

Il est toujours possible de trouver un poste à la dernière minute, car certains secteurs ont plus de mal à trouver du personnel que d’autres. C’est le cas notamment de l’agriculture, l’industrie agroalimentaire et l’hôtellerie-restauration.

Entre mars et avril, de nombreux forums pour décrocher un job d’été sont organisés par Pôle emploi et les structures locales d’aide à la recherche d’emploi.

Vous pouvez également consulter le site jobs-été.com qui propose des offres d’emploi pour l’été et les vacances scolaires partout en France. Le réseau Information Jeunesse et le CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse) organisent régulièrement des forums jobs d’été.

Concernant les emplois saisonniers à pourvoir dans les plus grands groupes, il faut savoir qu’ils organisent chaque année leurs propres sessions de recrutement via des jobs dating. Généralement, elles se déroulent à partir du mois de mars.

Les secteurs d’activité qui recrutent le plus pendant l’été

Les saisonniers peuvent être embauchés dans tous les secteurs d’activité (banques, assurances, centres hospitaliers, grandes distributions, etc.) pour remplacer des titulaires partis en congé ou pour renforcer les effectifs et permettre aux employeurs de faire face au pic d’activité de la période estivale. L’été, 4 grands secteurs d’activité recrutent fortement.

L’agriculture

Le secteur agricole est le premier employeur saisonnier avec plus de 500 000 postes à pourvoir d’avril à octobre, partout en France. Les activités de cueillettes de fruits, de légumes ou de plantes génèrent énormément d’emplois saisonniers. Par exemple, les vendanges, à elles seules, nécessitent plus de 300 000 saisonniers entre fin août et octobre. Ce job convivial est très attractif pour les étudiants, car il offre la possibilité de travailler en plein air et en équipe.

De nombreuses régions françaises comme l’Aquitaine, la Bretagne, les Pays de la Loire, le Rhône-Alpes, le Languedoc-Roussillon ou encore la Provence-Alpes-Côte d’Azur offrent des centaines de milliers de contrats saisonniers.

Mais les jobs d’été dans le secteur de l’agriculture ne se résument pas qu’à cueillir des fruits, des légumes ou des plantes. Par exemple, des magasiniers sont recherchés pour réceptionner et stocker les produits des agriculteurs ou des transporteurs. D’ailleurs, des chauffeurs sont également recherchés par le biais d’agences intérim ou au sein même des groupes agricoles.

Il est nécessaire de bien connaître les exploitations agricoles pour savoir où et quand postuler. N’hésitez pas à consulter régulièrement le site de l’ANEFA (Association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture) pour trouver une liste des travaux saisonniers et la carte des activités.

L’hôtellerie-restauration

Tous les étés, les hôtels, campings, bars et restaurants recrutent beaucoup de saisonniers, car ces établissements nécessitent du personnel supplémentaire pour assurer le service et satisfaire les besoins des touristes.

Dans les bars et restaurants, des cuisiniers, des chefs de partie, des commis ou encore des plongeurs sont particulièrement recherchés. Mais, le métier qui occupe la première place du podium des jobs les plus recherchés est celui de serveur.

Le secteur de la restauration est l’un des secteurs d’activité qui embauche le plus en été, surtout dans les zones touristiques en bordure de mer ou dans les terres. En effet, environ 40 % des emplois de ce secteur sont concentrés dans les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes et Île-de-France.

Au niveau de l’hôtellerie, tous les établissements qui proposent un hébergement comme les campings, hôtels ou hôtels de luxe, recherchent constamment des saisonniers. Les principaux jobs à pourvoir sont : réceptionnistes, animateurs, surveillants de baignade, gardiens, vendeurs, employés de restauration ou encore agents d’entretien.

Dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, la maîtrise d’une langue étrangère est souvent exigée.

Pour connaître les offres d’emploi disponibles dans ce secteur, consultez le site de l’hôtellerie-restauration qui met en ligne de nombreuses offres.

L’animation

Les campings, les centres de loisirs, les colonies et clubs de vacances recrutent particulièrement en été. Même si la plupart des contrats sont réservés aux détenteurs d’un BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur), il existe d’autres postes ouverts à tous, dans l’administration ou la restauration collective par exemple.

Des sites comme jobanim.com ou animnet.com proposent régulièrement des offres d’emploi.

L’étranger

Chaque été, de plus en plus d’étudiants ont tendance à s’expatrier pour un job à l’étranger. Cette expérience unique leur permet de passer des vacances inoubliables en immersion totale, et surtout de booster considérablement leur niveau de langue et leur CV.

Généralement, l’Europe est la destination préférée des Français. L’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne, la Grèce, l’Irlande ou encore l’Italie font partie des pays les plus prisés.

Il est possible de faire appel à des agences de placement pour vous aider à trouver des postes saisonniers à l’étranger. Mais attention, les arnaques sont fréquentes. Privilégiez le réseau Eures, le portail européen sur la mobilité de l’emploi.

Bien entendu, il est nécessaire de parler un minimum la langue du pays où vous comptez travailler cet été.

D’autres secteurs recrutent aussi

Les collectivités locales, la grande distribution, l’industrie (agroalimentaire, métallurgie, menuiserie, etc.) et les parcs de loisirs (aquariums, parc d’attractions, zoos, etc.) offrent également de nombreux postes à pourvoir pour les saisonniers.