Prix de vente du gaz en hausse en novembre 2017 : les chiffres

Hausse hivernale du prix de l’énergie : les nouveaux tarifs règlementés du gaz depuis le 1er novembre, qui est concerné ?

La CRE (Commission de régulation de l’énergie) est une autorité administrative qui fixe le barème des tarifs règlementés de la vente du gaz. Depuis 2014, le prix de cette matière première était décroissant, mais la Commission de régulation a annoncé un changement à la hausse à partir du 1er novembre 2017. Découvrez ici le pourcentage de cette augmentation et les contrats concernés par ces nouveaux montants.

Prix de vente du gaz en hausse en novembre 2017 : les chiffres

Les tarifs règlementés du gaz à partir du 1er novembre

Comme chaque hiver, la consommation d’énergie augmente pour tous les particuliers. Cela implique chaque année une légère hausse du prix de gaz et de l’électricité. Depuis le 1er novembre 2017, le fournisseur Engie se soumet aux nouveaux tarifs règlementés décidés par la CRE.

La hausse se décompose en trois tarifs différents. Le tarif de base, comprenant l’utilisation du gaz pour la cuisson, augmente de 0,8 %. Le tarif B0, pour la cuisson et l’eau chaude, augmente de 1,5 %. Le B1, comprenant le chauffage, hausse de 2,7 %. Enfin, le tarif B2I, comprenant une petite chaufferie, augmente lui de 3,1 %.

La hausse de tarif s’élève donc en moyenne à 2,58 %.

Quels sont les contrats concernés par la hausse des prix du gaz de novembre ?

Tous les consommateurs ayant souscrit un contrat aux tarifs règlementés chez Engie sont concernés par la hausse. Un contrat de ce type implique que le prix de sa consommation évolue en fonction des tarifs règlementés de la Commission de régulation de l’énergie. Si le prix du gaz augmente, le montant de la facture augmente aussi, s’il baisse, celui de la facture également.

Les particuliers ayant souscrit à un contrat à tarifs fixes ne sont pas concernés, ils restent au même prix fixé lors de la souscription de leur contrat. C’est aussi le cas pour les contrats ajustables à la baisse. Si le prix du gaz baisse, leur facture aussi, et s’il augmente, la facture augmentera, mais ne dépassera jamais le prix qui était en vigueur lors de la signature du contrat de fourniture d’énergie.

Sachez enfin que les nouveaux contrats souscrits depuis le 1er novembre 2017, que les prix soient ajustables ou non, sont soumis aux tarifs règlementés. Ce tarif est leur prix de base.

 




Les actualités connexes